Les chansons des vidés reflets des faits d'actualité

festivités locales
Carnaval / mardi gras
Un mardi gras à Fort-de-France (image d'illustration) ©Martinique1ere
L'actualité de ces derniers jours a inspiré les carnavaliers plusieurs semaines avant les jours gras. Un fait divers a particulièrement retenu l'attention. Des vidéos et des audio circulent sur les réseaux sociaux. Mais peut-on se moquer de tout en période carnaval ?
Ça commence généralement avec un fait de société banal qui parfois, se termine par une chanson dans les vidés.
Chaque année les carnavaliers rivalisent de créativité en imaginant des refrains inspirés de faits divers ou de faits de société. Des histoires ou des aventures vécues par une personnalité connue ou un anonyme qui se retrouve d'un coup sous le feu des projecteurs. 



Mais à y regarder de plus près, le phénomène n'est pas nouveau. Dès l'époque où Saint-Pierre était encore le chef-lieu, les matadors (des femmes très élégantes qui s'assumaient) colportaient des scènes dont elles avaient été témoins. 

La pratique a traversé le temps, à la différence qu'aujourd'hui, les réseaux ont remplacé les matadors de l'époque. 

(Re)voir le reportage avec des images d'Eddy Bellerose : 
©martinique