Les cimetières sont aux mains des "djobeurs"

religion
Cimetière
Cimetière de Saint-Pierre (Martinique) ©Martinique 1ère
Partout en Martinique, les cimetières sont nettoyés et rénovés pour la fête de la Toussaint puis le jour des défunts. Deux jours incontournables sur le calendrier des catholiques de l'île. C'est aussi la période idéale pour nombre de "djobeurs" qui travaillent plus que d'habitude.
Des "djobeurs" (adeptes de petits boulots), jeunes et parfois moins jeunes, se pressent aux portes des cimetières depuis plusieurs jours pour nettoyer et embellir contre quelques euros. 

C'est le cas au cimetière de Saint-Pierre (Nord Caraïbe), où les propriétaires des tombes sont ravis de trouver une main d'ouvre généralement rapide et pas très cher. "Si on nous demande d'envoyer de l'eau et passer une brosse, ça peut faire 20€ (...) Tout aussi est fonction de la dimension de la tombe. S'il y a de la peinture, de la dorure, c'est en fonction de ça que la somme augmente", explique l'un des jeunes djobeurs. 

(Re)voir le reportage de Franck Edmond-Mariette et Marc Balssa

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live