martinique
info locale

La Cinquième République célèbre ses 60 ans dans une relative discrétion

politique
La constitution promulguée le 4 octobre 1958
Michel Debré, garde des Sceaux, présente la Constitution de la Cinquième République, après son scellement 6 octobre 1958. ©AFP
La Constitution de la Cinquième République a 60 ans. C’est le 4 octobre 1958 que ce texte proposant la création d’un nouveau régime politique a été largement approuvé par les citoyens français, dont ceux de Martinique.
 "Approuvez-vous la Constitution qui vous est proposée par le Gouvernement de la République ?". Telle était la question posée aux 47 millions d’électeurs au référendum du 29 septembre 1958. Une question rédigée par le Comité Consultatif Constitutionnel, l’organisme chargé de préparer le projet de nouvelles institutions. Les travaux sont menés sous la direction de deux personnalités : Charles de Gaulle, le président du conseil (ou chef du gouvernement) et Michel Debré, le ministre de la Justice. Le président de la République, René Coty, est contraint d’appeler à la tête du gouvernement le général de Gaulle. Retiré de la vie politique, il se déclare prêt à relever le défi du retour à la stabilité politique. La France se débat dans la guerre d’indépendance de l’Algérie déclenchée à la Toussaint 1954. Un contexte alimentant la profonde crise de régime.

Le résultat ? Un véritable plébiscite. Le projet est adopté par 83% des voix et même 94% en Martinique. Quelques jours plus tard, le 4 octobre, la Constitution de la Cinquième République devient officielle. Elle est proclamée le lendemain. La Quatrième République instaurée en 1946, douze ans seulement auparavant, disparaît. La France inaugure un nouveau régime politique.Le vote se tient aussi dans les colonies d’Afrique. Le référendum visait aussi à créer la "Communauté française". Les dirigeants politiques de Guinée menés par Sékou Touré refusent cette idée. Le "non" l’emporte largement. La Guinée proclame son indépendance le 2 octobre. Les autres territoires approuvent le référendum.

En dépit de ses imperfections régulièrement pointées du doigt, un constat s’impose. La Constitution de la Ve République est bel et bien en place.
 
La Martinique plébiscite la Constitution de 1958
Comme dans les autres départements et territoires d’outre-mer, le projet de nouvelle constitution est largement approuvé en Martinique. En dépit d’une participation moyenne de 60%, le texte est littéralement plébiscité. Il est vrai que le personnel politique, toutes tendances confondues, avait appelé à voter « oui », à l’exception du Parti communiste qui prônait l’abstention.

Les résultats :
Inscrits : 132 399
Votants : 79 591 (60,1%)
Exprimés : 78 596
Oui : 73 596 (93,6 %)
Non : 4 979 (6,4%)
 
Publicité