martinique
info locale

Le collectif "Zéro chlordécone zéro poison" demande à la population de ne pas payer les factures d’eau

chlordécone
Chlordécone
Les militants veulent aussi l'installation de filtres à charbon au robinet, la mise à disposition de bouteilles d’eau potable, un test de dépistage gratuit... ©C. Cupit
Le collectif "Zéro chlordécone zéro poison" a manifesté ce samedi 12 octobre 2019 devant l’Agence régionale de santé, à Etang Z'abricot, avant de rallier un autre cortège mené par le MIR (Mouvement International pour les réparations) devant la cour d’appel de Fort-de-France.
Les militants du collectif "Zéro chlordécone, zéro poison" ont choisi de se rassembler devant l’ARS (Agence Régionale de Santé, à Etang Z’Abricot). D’autres associations ont rejoint les rangs pour réclamer la décontamination de l’eau, comme l’association pour les Initiatives Lorrinoises.


Faire acte de désobéissance


Le collectif "Zéro chlordécone, zéro poison" a appelé la population à la désobéissance civile, en, refusant de payer les factures d’eau. Il réclame aussi, l’installation de filtres à charbon au robinet, la mise à disposition de bouteilles d’eau potable, un test de dépistage gratuit, et un état des lieux de la qualité des eaux, avant 2020.

Sophia Sabine

Pour cette journée internationale des résistances et des réparations, ce samedi 12 octobre 2019, un grand rassemblement s’est tenu devant l’ancien palais de justice  à Fort-de-France, à l’appel de deux associations : le Mir (Mouvement International pour les Réparations), et le collectif Zéro chlordécone.
Le MIR et l’Assaupamar appellent également les Martiniquais, à porter plainte contre l’État pour la contamination au chlordécone. 
Publicité