Concept Lapierre, le plus grand guérisseur de Martinique, est décédé à l'âge de 91 ans

vie locale
Concept Lapierre
Concept Lapierre (1931-2022). ©Collection privée
L’une des figures marquantes de la voyance et de la médecine traditionnelle en Martinique, Concept Lapierre, est mort au petit matin, chez lui, lundi 1er août 2022 dans la ville de Sainte-Marie.

Outre ses dons ésotériques, cet agriculteur spécialiste des fruits tropicaux, s’intéressait à la vie économique et administrative de la cité. Il fut conseiller municipal de Camille Petit (maire de Sainte-Marie de 1969 à 1983). Il avait comme ambition de venir en aide à ceux qui sont dans la souffrance. 

Né à Sainte-Marie, le 22 février 1931, Concept Lapierre était le troisième enfant d’une fratrie de huit. Son père Hormidas, était cordonnier et cultivateur tandis que sa mère Emma, s’occupait de l’éducation des enfants, cultivait des plantes vivrières et tenait une petite boutique.

Une vie prédestinée 

Concept a fait sa scolarité à Sainte-Marie et s’intéressait à la nature et à la terre. Bien vite, il est frappé de discernement. À huit ans il faisait à ceux qui lui présentaient leurs mains, des révélations qui s’avéraient toujours exactes. À travers les lignes de la main, Concept pouvait déceler une maladie ou d’autres problèmes et être un préventeur. 

Travailleur acharné et homme avisé 

La vie difficile, le samaritain l’a connue pendant la guerre 39-45. Il a aussi vécu les frémissements de l’entraide, de la solidarité et du don de soi. 

Son père lui enseigne les rudiments de la cordonnerie. Les deux hommes fabriquent des chaussures. Ce travail manuel le plonge dans une approche ésotérique de la vie.

Un engouement hors-norme au cœur du quartier Pérou 

Dès 4 heures du matin, une cinquantaine de personnes faisait le pied de grue attendant l’ouverture de son bureau, quartier Pérou à Sainte-Marie. Tout le monde était sur le même pied d’égalité.

Assis devant sa table de consultation, Concept Lapierre écoute, transmet et donne des prières ou préconise des bains. Il lui arrivait de ne pas se faire payer. Il travaillait cinq jours par semaine, du mardi au samedi. Le dimanche était consacré à la famille et le lundi à Fort-de-France. Il s'y rendait afin de rencontrer son frère aîné. La famille était pour lui d’une importance capitale.

Concept Lapierre au service de la cité 

D'une grande simplicité, il connaissait bon nombre de personnalités politiques. Le chantre de la négritude, Aimé Césaire est un membre de sa famille. En effet, la mère du célèbre député et maire de Fort-de-France, était la sœur de son grand-père paternel.
Concept Lapierre connaissait aussi d’autres célébrités politiques comme Michel Renard, ancien député et maire du Marigot ou Marc André, ancien maire de Ducos. Il arrivait à ses trois hommes de déjeuner au moins un dimanche par mois en échangeant sur la science de guérisseur.

Producteur de fruits tropicaux et musicien

Dans cette ville de Sainte-Marie à laquelle il était attaché, Concept Lapierre avait gardé en lui cet amour de la terre, de la culture de la banane et de diversification agricole. Apprécié de ses collègues producteurs, il menait une vie sans histoire, auprès de sa mère qui possédait non loin de son bureau une petite boutique (reportage de Nathalie William). En 2008, il est affecté par sa mort à l'âge de 102 ans.

Perfectionniste il avait son havre de paix. Il aimait écouter les émissions culturelles et adorait jouer au violon qu’il a appris en autodidacte à 65 ans. Ceux qui le connaissaient étaient frappés par sa performance musicale.

Concept Lapierre violoniste à ses heures... ©Collection privée

Connu, reconnu, respecté de tous pour ses prédictions, Concept Lapierre était l’un des derniers guérisseurs dans la pure tradition culturelle africaine. Il est parti à l’âge de 91 ans.