"C'est un conflit politique et non syndical" selon Luc-Louison Clémenté, maire de Schoelcher

social
Luc Clémenté
Luc Clémenté, 66 ans, maire de Schoelcher depuis 2008. ©CapFB/Schoelcher
Il n'y a toujours pas de dialogue entre les grévistes de Force Ouvrière et la mairie de Schoelcher. Luc-Louison Clémenté, le chef d'édilité a écourté son séjour en France et a envoyé hier (mardi 18 octobre) un courrier aux représentants du syndicat FO pour débuter les négociations. 
Le dialogue est difficile entre les agents municipaux affiliés à FO et le maire de Schoelcher, Luc Louison Clémenté. Ce dernier a envoyé, mardi 18 octobre, un courrier aux représentants du syndicat pour ouvrir des négociations, mais toujours pas de réponse.

Les protocoles d'accords sont respectés


Le maire assure que malgré les difficultés financières liées en grande partie à la baisse des dotations de l’État, qu'il travaille à la mise en place des protocoles d’accord signé en 2015 et 2017 sur la titularisation des agents. "Un conflit qui a pris une tournure politique et non syndicale" déclare le maire de Schoelcher lors d'une conférence de presse.

Luc Louison Clémenté


Le cahier de revendication


Les écoles de Schoelcher, les crèches et les services municipaux seront fermés ce jeudi 19 octobre au septième jour de mobilisation. Les agents municipaux protestent contre la rupture du dialogue social. À l’origine de ce mécontentement le plan de titularisation, l’organisation administrative et la gestion du personnel. Sur ce dernier point le syndicat FO estime que tout reste à faire à Schoelcher en matière d’organisation.