Coronavirus 2019 n-CoV: la Martinique aussi est en état d'alerte

santé
Coronavirus 2019 n-CoV
©Ministère de la santé de Grenade
Sous cette appellation un peu "barbare", un nouveau virus qui fait trembler la planète avec 41 décès en Chine et ce en moins d'un mois. En France hexagonale 3 cas ont été dénombrés sans faire de victime. Ici, l'ARS suit les recommandations nationales même s'il n'y' a pas encore de cas déclarés.
Tout a commencé le 31 décembre dernier quand les autorités chinoises informent l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) de plusieurs cas de pneumonies en lien avec un marché d'animaux vivants dans la ville de Wuhan, en Chine. 10 jours plus tard un nouveau virus est identifié comme étant la cause de cette épidémie. Le Coronavirus 2019 n-CoV est né! 

En Chine s'est le branle-bas de combat. En moins d'un mois 41 personnes meurent de complications respiratoires. La contamination est certainement d'origine animale. Le marché d'animaux est donc fermé et désinfecté mais la source d'infection reste difficile à identifier formellement.
Wuhan Chine
©lesreplicantes.com
En France 3 cas sont confirmés. 1 à Bordeaux, 2 en Îles-de-France.
C'est à partir de ce moment que les autorités françaises mettent en place le plan de surveillance et de suivi de l'infection.

Ainsi, en Martinique, comme partout sur le territoire national, les recommandations du ministère de la santé, sont déclinées par l'ARS (Agence Régionale de la Santé). 
 

Les actions mises en place localement


Un dispositif de surveillance et un circuit de prise en charge en cas de signalement d'un cas possible sont donc en préparation. L'ARS transmet aux professionnels de santé (SAMU, Centre 15, infectiologues, hôpitaux, médecins et pharmaciens) les messages d'informations de la Direction Générale de la Santé. 

Des points réguliers sont mis en place afin d'anticiper une éventuelle gestion sanitaire qui découlerait de cas confirmés en Martinique.

Des recommandations aux voyageurs devraient également être affichées au niveaux du port et de l'aéroport.

La Chine prend des mesures drastiques


Dès le 23 janvier 2020, la Chine a suspendu tous les transports en commun (avion, train, etc...) dans la ville de Wuhan et dans un certain nombre de villes autour. Il est conseillé de reporter tous les déplacements dans la province de Hubei.

Plus généralement, tous les trajets par avions ou trains sont actuellement ralentis par des contrôles de température  corporelle. Plusieurs compagnies aériennes et ferroviaires ont ainsi mis en place un certains nombre de dispositions qu'il convient de vérifier avant tout voyage.

Dans certains aéroports et gares, le port de masques est même obligatoire.

Voyez la carte mondiale indiquant les différents foyers de contaminations au coronavirus 2019 n-CoV éditée par Santé Publique France.

Carte des foyers d'infection au Coronavirus dans le monde
©Santé Publique France

Contamination et symptômes


Les scientifiques, qui découvrent ce tout nouveau virus, ne savent pas précisément le mode de contamination. Mais ils supputent que le coronavirus 2019 n-CoV se transmet lors de contacts étroits avec les sécrétions d'un malade. Les gouttelettes infectieuses émises lors d'éternuements ou de toux ou le contact avec des surfaces fraîchement contaminées par ces sécrétions sont donc les principaux facteurs de contamination.
En sachant que le virus survit jusqu'à 3 heures dans le milieux extérieur. Mais en milieux aqueux le coronavirus n-CoV a une résistance de plusieurs jours.

Les personnes ayant voyagé récemment en Chine notamment doivent être vigilantes aux symptômes suivants:
Tous signes rappelant une infection respiratoire doivent être signalés aux professionnels de santé. Les premiers symptômes sont une gêne respiratoire, une toux et/ou de la fièvre.
Dans les cas les plus sévères, le malade peut présenter une détresse respiratoire aiguë, une insuffisance rénal aiguë, voir une défaillance multi viscérale.

Conduite à tenir en cas de soupçons


Si vous soupçonnez une contamination (symptômes respiratoires essentiellement) voici les conseils des autorités:
Un suivi doit être mis en place pendant les 14 jours qui succèdent à l'exposition au virus. Il faut immédiatement appeler le 15 mais éviter de se rendre chez le médecin ou aux urgences, pour ne pas propager le virus.
Il est aussi recommandé de prendre sa température 2 fois par jour tous les jours et enfin, porter un masque chirurgical en cas d'apparition des premiers symptômes (fièvre et signes respiratoires) est impératif pour ne pas contaminer l'entourage.

La principale mesure de prévention est de se laver les mains le plus souvent possible avec du savon ou une solution hydro-alcoolique.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live