Coronavirus en Martinique : des renforts arrivent pour compléter les équipes locales des hôpitaux

coronavirus
Réserve sanitaire
Départ des volontaires de la réserve sanitaire pour la Martinique aéroport Orly mardi 10 août 2021. ©FRANCE3
Ils ont répondu à l’appel du Gouvernement. Médecins, réanimateurs, urgentistes, infirmiers, aides-soignants et pompiers sont partis de Paris ce mardi 10 août 2021 pour la Martinique. Ils sont tous volontaires pour venir en renfort à leurs collègues du centre hospitalier universitaire de Martinique.

120 soignants volontaires et une trentaine de pompiers arrivent en renfort en Martinique ce mardi soir (10 août 2021). Cette opération a été montée en à peine 48 heures par le ministre de la santé et des solidarités Olivier Véran.  

La Réserve sanitaire, est constituée de professionnels de santé volontaires et mobilisables à tout moment par le ministère de la Santé ou les agences régionales de santé : médecins, infirmiers, psychologues, ingénieurs sanitaires, secrétaires médicaux...

 

Elle intervient depuis 10 ans en renfort auprès d’acteurs de l’offre de soins confrontés à des situations sanitaires exceptionnelles. 

Cependant elle n'intervient pas en premier secours mais en appui des acteurs sanitaires locaux lorsque ceux-ci sont dépassés ou épuisés par une crise.

Santé publique France

 

 

Indicateurs en hausse 

 

Ces professionnels sont attendus dans des services du CHUM, débordés par la 4e vague de coronavirus. La direction de l'hôpital avait rappelé hier (lundi 9 août 2021) tous les corps de métiers qui sont indispensables au bon fonctionnement des services de soins actuellement sous tension.

La Martinique traverse une situation difficile avec cette quatrième vague de Covid. Environ 15 personnes sont hospitalisées chaque jour. Le taux d'incidence est actuellement de 1 176 cas pour 100 000 habitants. En quatre semaines 300 personnes ont été hospitalisées. L'île enregistre 4 171 nouveaux cas chaque semaine, 55 personnes sont décédées depuis le 31 juillet 2021. Voyez le dernier point épidémiologique :

 

Une situation "extrêmement grave" d'après le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, qui a déclaré mardi que les Antilles faisaient actuellement face à des taux d'incidence "jamais connus" en France. Le ministre sera en Guadeloupe puis en Martinique dans les prochaines heures.

 

Une mission précise et ponctuelle 

 

Les professionnels de la santé qui débarqueront en Martinique ce mardi à 17 heures d'un vol d'air Caraïbe affrété par les autorités, effectuent une présence sur l'île par rotation du 13 au 30 août 2021. 

La mission est en général de 14 jours pleins. Avec le pré-acheminement, ça dure plutôt 17 jours, pour 14 jours de présence dans les services qui les attendent.

Catherine Lemorton responsable réserve sanitaire (Franceinfo du 10 Août)

 

Réserve nationale
©France3

 

Les professionnels de la santé se sont tous inscrits sur en ligne sur "réservesanitaire.fr", pour une mission sur la base du volontariat, avec l'accord de leur employeur s'il y en a un, et sur le temps de travail. "Tous les frais sont pris en charge et les professionnels ou leurs employeurs sont indemnisés", souligne le site du gouvernement. 

L'organisation prend en compte: billets de train, d'avion, voitures de location si besoin, prise en charge des repas...

À titre indicatif, selon Santé publique France, le niveau d'indemnisation est le suivant : "300 euros par jour de mission (...) pour les médecins, 125 euros pour les infirmiers".