Coronavirus : la Martinique s'organise avec les nouvelles mesures pour arrêter la progression du virus

coronavirus
Port du masque
Le port du masque est général dans les rues de Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
Le masque est désormais obligatoire dans les espaces publics ouverts depuis le (11 août 2020) par arrêté préfectoral. Comment s'adaptent les usagers ? Comment s'organise le maire des Trois-Îlets ? Pourquoi l'absence de tests entre la Guadeloupe et la Martinique ?
Masques obligatoires dans les espaces publics depuis mardi matin (11 août 2020) :
→Les rues et zones piétonnes
→Les marchés publics de plein air , y compris les lieux de vente de produits de la mer
→Les lieux de vente ambulante en bord de route.
 

Réactions diverses dans les rues de Fort-de-France


Alain Livori a effectué son reportage, rue de la liberté et dans la rue piétonne de Fort-de-France. Les réactions sont parfois étonnantes.

Le port du masque dans les rues

Le maire des Trois-îlets compte sur la police municipale


Les zones touristiques, comme la commune des Trois-Îlets, sont particulièrement concernées. Elle compte deux zones particulièrement prisées des touristes et des promeneurs : le village créole à la Pointe du bout et le village de la Poterie, avant le bourg.
Pour faire respecter l’arrêté préfectoral, "la mairie et l’État seront côte à côte", explique le maire des Trois-Îlets. Il veut avant tout mettre l’accent sur la prévention. 

Arnaud René-Corail

Vigilance dans les bars, restaurants...et chez soi


Les restaurants et les bars sont aussi appelés à faire respecter les gestes barrières car "les contrôles vont se multiplier", prévient la préfecture.

Un appel est aussi lancé aux particuliers qui organisent des fêtes familiales. Il est demandé de limiter le nombre de personnes présentes, d’organiser ces fêtes à l'extérieur et de bien noter les identités des invités en cas de problème.
 

Pourquoi l'absence de tests entre la Guadeloupe et la Martinique ?


L'obligation de tests pour les voyageurs en provenance de Guadeloupe est à l'étude a précisé la préfecture. Les personnes en provenance de Saint-Martin sont appelés à se faire dépister rapidement.

Compte tenu du fait que les principaux foyers d’infection recensés en Martinique, sont en liaison avec la partie hollandaise de Saint-Martin et la Guadeloupe, une question se pose. Ne faudrait-il pas établir une procédure de tests obligatoires entre l’île sœur et la nôtre dans le cadre des voyages inter-îles, en avion ou en bateau ?
Pas encore, répond Jérôme Viguier le directeur général de l’ARS Martinique. 

Jérôme Viguier

Les chiffres de l'épidémie augmentant en Martinique. 66 personnes de plus ont été infectées la semaine dernière (3 au 9 août 2020). Les responsables de la santé enregistrent plusieurs foyers de contagion, dont 8 issus de réunions familiales.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live