Covid-19 : l’Afrique s'en sort mieux que les autres continents

monde
Nairobi
La ville de Nairobi au Kenya. ©Ninastock
Même si nous en parlons peu, l’Afrique reste relativement épargnée par la pandémie du coronavirus. Des explications rationnelles expliquent ce phénomène.
Contrairement à des analyses pessimistes, le continent africain résiste infiniment mieux à la pandémie du Covid-19 que les autres continents.

L’Afrique regroupe 17% de la population de la planète et compte 1,2 % des cas d’infection au virus. En comparaison, l’Europe, avec 10% de la population mondiale, totalise 44% des cas de contamination. Les Etats-Unis comptent le tiers des cas de contamination, le pays ne regroupant que 4% de la population.

Ces chiffres constituent un démenti formel aux pronostics alarmistes. Ainsi, l’Union africaine craignait d’enregistrer 300 000 décès. Nous en sommes à moins de 2 000, soit 150 fois moins. Les analyses divergent quant à l’interprétation de ces données.

Certains experts estiment que ces chiffres sous-estiment la réalité. De nombreux pays africains ne disposent pas de structures sanitaires susceptibles d’offrir des soins de qualité à leur population. Le nombre de médecins et d’infirmières y est plus faible que sur les autres continents. Cette faible densité médicale explique partiellement ces statistiques.
 

Des facteurs sociologiques mis en avant


A l’inverse, d’autres experts mettent en avant deux autres phénomènes, d’ordre sociologique. Tout d’abord, la marginalisation de l’Afrique au sein des réseaux commerciaux mondiaux et des liaisons aériennes transcontinentales, notamment depuis ou à destination de l’Asie.

Le virus s’est disséminé par les voyageurs se déplaçant entre la Chine et l’Europe de l’ouest. L’isolement relatif de l’Afrique des circuits d’échanges de marchandises ou de personnes l’a épargné.

La seconde raison de la faible présence du Covid-19 en Afrique est la jeunesse de sa population. L’âge médian y est 20 ans, contre 42 ans en Europe. Les jeunes ayant un système immunitaire plus solide que leurs parents ou grands-parents, ils peuvent mieux défendre leur organisme contre les attaques virales. Une donnée spécifique au continent, à moduler selon les pays.

Il n’est pas certain que cette situation se pérennise, avec la sortie prochaine du confinement. Il est trop tôt pour déterminer si la crise sanitaire ne va toucher le continent noir aussi. Mais pour le moment, les faits sont têtus : l’Afrique s’en sort mieux que les autres continents.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live