Covid-19: le football martiniquais plongé dans l'inquiétude

coronavirus
61919cc303417_img-2120-video-mov-frame-42.jpg
Entraînement de football en Martinique. ©Martinique la 1ère
Jouera, jouera pas la 6e journée de régional 1. Le football est très impacté par la hausse des cas de Covid du mois de janvier. Après le report de huit rencontres en régional 1 la semaine dernière, les dirigeants de clubs sont consultés ce vendredi soir (14 janvier 2022) sur l'organisation de la suite de la compétition.

C'est une importante réunion qui se déroulera ce soir par visioconférence. Le conseil de la ligue de football fera un point de la  discipline avec les cadres des clubs.  La circulation du covid 19 perturbe les clubs amateurs, pas moins de  huit rencontres ont été annulées la semaine dernière. 

Jouera, jouera pas...

Les discussions concerneront la 6e journée de régional 1 prévue ce samedi 15 janvier 2021. 

Les entrainements ne se sont pas effectués dans un cadre normal, des absents, des malades.  La situation sanitaire liée à la propagation du coronavirus est très compliquée dans la gestion humaine. Le nombre de cas en évolution en Martinique a des répercussions dans les formations sportives.  

La ligue de football de Martinique enregistre quotidiennement des témoignages des présidents de clubs sur des cas de covid dans leurs équipes et aussi des questions sur la poursuite du championnat de régional 1 durant ce  mois de janvier.

En écoutant les encadrants des clubs, "tous les moments d’échanges, de convivialité, que ce soit les vestiaires, les discussions après les entraînements, ont disparu".

Décisions ce soir pour la 6e journée et peut-être pour les compétitions à venir.

Football
Les rencontres de la 6e journée se déroulent samedi 15 janvier 2021 ©LFM

Le protocole FFF

La réunion de ce vendredi soir est importante parce qu'elle concernera aussi le déroulement des prochaines journées.  

La santé des joueurs est primordiale. Il faut aussi respecter le protocole mis en place par la FFF ( Fédération de Française de Football). "À partir de 4 nouveaux joueurs isolés sur 7 jours glissants, le virus est circulant dans le club" indique le protocole FFF. "L’Agence Régionale de Santé (ARS) sera informée et prendra les décisions sur les mesures à prendre pour l’ensemble des joueurs et du staff. Il appartient à chaque club de réaliser le suivi et la comptabilisation des cas positifs amenant à déterminer si le virus est circulant dans le club". 

L’arrivée du variant omicron a modifié certaines règles. Si le protocole de la  FFF indique que "la réalisation d’un test diagnostic et l’isolement ne sont donc pas requis pour les personnes vaccinées cas contact", le ministère de la santé précise que  "l’isolement obligatoire des cas contact d’une personne contaminée par ce nouveau variant (…) vous devez vous isoler immédiatement pour 7 jours (ou 17 jours si vous partagez son domicile), et ce même si vous êtes totalement vacciné".

Des  rentrées limitées

Autre situation à gérer, les rentrées d'argent. Elles sont de plus en plus limitées. La situation sanitaire agit aussi sur la fréquentation des stades.

Tribune de match public
Public dans les tribunes pour un match de football. ©Martinique la 1ère

Moins de public c'est moins d'argent, mais le coût d'organisation est toujours présent, sans oublier le fonctionnement au quotidien des associations. Elles continuent à payer maillots, ballons, assurances et bus pour les rencontres à l'extérieur. 

Fragilisés par deux années de pandémie qui n'ont fait qu'éloigner joueurs et bénévoles, tout en frappant au portefeuille, les clubs n'ont qu'une seule demande  "la reprise d'une vie normale et que l'on puisse jouer sans contrainte".