Covid-19 : l'intersyndicale UFAP/FO CGT claque la porte du CHSCT et annonce une réunion devant la prison de Ducos mercredi matin

société
Prison
Le centre pénitentiaire de Ducos en Martinique. ©Martinique la 1ère
Après une réunion d'urgence provoquée au centre pénitentiaire de Ducos, l'intersyndicale UFAP/FO CGT a claqué la porte du CHSCT. Un rassemblement est prévu demain matin à 6 h devant l'établissement.

Une réunion d'urgence entre la direction et les syndicats était organisée cet après-midi (mardi 20 septembre 2021). 

Syndicats et directions devaient parler de la situation au centre pénitentiaire de Ducos. Depuis plusieurs jours, une vingtaine de détenus sont déclarés positifs au Covid-19. La sonnette d'alarme a été tirée par le syndicat Fo-pénitentiaire, samedi 18 septembre 2021.

Plusieurs unités de vie ont été confinées pour éviter que le virus ne se propage mais cela reste insuffisant pour les syndicats.

Ce mardi après-midi,  l'intersyndicale UFAP/FO CGT a claqué la porte de la réunion et annonce d'ores et déjà un rassemblement mercredi matin à 6 h devant l'établissement. 

Nous avons claqué la porte du CHSCT face au refus de la direction locale d'accepter nos propositions à savoir:

- limiter un maximum les mouvements et les circulations des détenus pendant 15 jours pour réduire le cluster.

- suspendre les formations et adapter les cours scolaires.

- mettre en place des promenades dans les petites cours pour éviter les mélanges des détenus et des secteurs d'hébergement.

- suspendre le culte pendant 15 jours tout en maintenant les échanges individuels entre les ministres du culte et les détenus.

- instaurer un test antigénique pour les détenus nouvellement incarcérés.

- maintenir les parloirs famille avec un unique visiteur,éventuellement accompagné d'enfants.

 L'intersyndicale UFAP/FO CGT

 

Un rassemblement des syndicalistes est prévu le mercredi 22 septembre 2021 devant l'établissement.