Covid-19 : le vaccin Janssen disponible en Martinique dès la semaine prochaine

coronavirus
22 000 doses vaccin janssen
©France télévisions
Les Martiniquais pourront se faire vacciner avec le Janssen, dès la semaine prochaine au centre de vaccination de la clinique Sainte-Marie à Schoelcher. La Haute Autorité de Santé (HAS), a rendu ce jour un avis favorable sur l'utilisation du vaccin Janssen en primo vaccination 2 doses et en rappel.

C'est une information qui concerne les personnes ne souhaitant pas ou ne pouvant recevoir de vaccins à ARNm. Ils disposent désormais d'une option supplémentaire pour se faire vacciner contre le COVID-19 en Martinique.

L'ARS Martinique précise que la Haute Autorité de Santé (HAS), a rendu ce jour ce vendredi 14 janvier 2022, un avis favorable sur l'utilisation du vaccin Janssen en primo vaccination 2 doses et en rappel.

Janssen dans quelques jours

La possibilité d'accès au vaccin Janssen, vaccin à adénovirus, est possible dès la semaine prochaine au  centre de vaccination de la clinique Sainte-Marie. Pour ce faire il suffit de prendre rendez­ vous en contactant le centre d'appel au 0596 42 55 60.

Dans un premier temps la vaccination concerne les personnes âgées de 55 ans et plus ne souhaitant pas ou ne pouvant recevoir de vaccins à ARNm.

L'ARS Martinique précise dans son communiqué que " es  médecins libéraux vont également être progressivement mobilisés pour cette vaccination dans leurs cabinets".

La HAS considère que le vaccin du laboratoire Janssen constitue une option vaccinale:

    1. en primo-vaccination avec 2 injections à 2 mois d'intervalles,
    2. en rappel 3 mois plus tard.
      Vaccination
      ©Martinique la1ere

Novamax au mois de Mars

De plus, le vaccin de Novavax, vaccin à protéine recombinante, autorisé également ce jour par la HAS chez les jeunes adultes en primo vaccination avec 2 injections séparées de 3 semaines, constitue, au même titre que le vaccin de JANSSEN, une alternative aux vaccins à ARNm. 

Ce vaccin sera disponible en Martinique au mois de Mars et complétera l'offre vaccinale existante.