Covid 19: nouvelles mesures pour les écoles, collèges et lycées alors que l'épidémie flambe en Martinique

coronavirus
Les élèves dans la cour
Les élèves dans la cour d'une école de Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
En Martinique, l'épidémie a forcé la fermeture de 47 classes sur 3 300 cette semaine. Selon les chiffres de l'ARS, le covid 19 gagne du terrain sur le territoire. Pourtant le gouvernement a décidé d'assouplir le protocole sanitaire dans les établissements scolaires le jeudi 6 janvier 2022.

Avec un nouveau variant et des indicateurs à la hausse, la rentrée des classes est scrutée de près par la communauté éducative. Depuis lundi 3 janvier 2022, l’académie de Martinique a recensé 176 élèves positifs à la Covid-19 sur les 68 560 que compte le territoire. 0.26% des élèves sont ainsi touchés par le coronavirus.


Situation dans les écoles

Ces contaminations ont entrainé de nombreux cas-contact et donc des fermetures de classes. 47 classes sur 3300 ont ainsi fermé cette semaine en Martinique, soit un taux d’incidence de 1.47%. Ce chiffre est bien en deçà de celui de la Guadeloupe qui enregistre quasiment 200 fermetures de classe soit 5% des classes sont fermées.

Depuis jeudi 6 janvier 2022, le protocole sanitaire dans les établissements scolaires a été assoupli par le gouvernement. Jusqu'ici, moins d'une cinquantaine de classe a fermé malgré l'étendue de l'épidémie en Martinique. C’est quatre fois moins que sur l’île sœur, la Guadeloupe. 


Nouvelles mesures

Pourtant, le nouveau protocole ne prévoit plus la fermeture systématique de la classe lorsqu’un élève est déclaré positif. Et la marche à suivre a même été allégée par le gouvernement cette semaine. La nouvelle doctrine est donc d'accueillir les élèves, vaccinés ou non, dans les écoles, les collèges et les lycées. Elle s'adapte toutefois en fonction de la circulation du virus.  

Désormais, les élèves cas contact ne sont pas nécessairement isolés. Les parents doivent venir récupérer leur enfant et faire un test PCR ou antigénique à j-0. Si le test revient négatif, les enfants de moins de 12 ans ou ayant un schéma vaccinal complet sont autorisés à revenir en cours, puis s'autotester les deux jours suivants et également à j+4. Si l'élève est cas contact au sein de sa sphère familiale, il doit s’isoler 7 jours et se faire tester à l'issue de cette septaine. 

61d8aedd7ef52_whatsapp-image-2022-01-07-at-17-14-47.jpeg
Nouvelles règles d'isolement à partir du 3 janvier 2022 ©Education nationale


Réaction du SNES Martinique

Le gouvernement tente de s'adapter au variant Omicron, plus contagieux et moins dangereux, qui semble plus majoritaire que les autres variants mais a dû mal à répondre aux attentes de la communauté scolaire. 
Le SNES (Syndicat national des enseignements de second degré) Martinique considère qu'alléger les protocoles n'est pas une solution. Le syndicat déplore que les enseignants ne disposent pas de moyens suffisants pour se protéger même si le premier ministre "offrira", selon le syndicat, des masques chirurgicaux à la fin du mois de janvier. 

Nous ne souhaitons pas la fermeture des établissements mais il n'est pas acceptable que la vie des personnels et des élèves soient mis en danger par l'incurie des autorités de l'Education nationale.

SNES Martinique

Le syndicat soulève également dans son communiqué la question des remplacements des collègues malades, du nettoyage des salles de classes plusieurs fois par jour mais aussi de l'installation de capteurs de CO2. Devant toutes ces revendications, le SNES relaye donc en Martinique la grève nationale prévue le 13 janvier 2022.