Crise sociale en Martinique : baisse de la violence la nuit dernière sauf aux Trois-Îlets

social
61a4acd8bb801_photo-2021-11-29-06-30-06.jpg
Anse à l'Ane (ville des Trois-Ilets) ce lundi à 5h30 après les incidents de cette nuit (dimanche 28 au lundi 29 novembre 2021) ©JP. Lemée
La nuit de dimanche 28 au lundi 29 novembre 2021 a été marquée par un retour au calme. Les forces de l'ordre ont entamé des opérations de sécurisation sur des barrages, notamment aux Trois-Îlets

Un retour au calme a été enregistré cette nuit (dimanche 28 au lundi 29 novembre) sur tout le territoire Martiniquais. On est loin des précédentes nuits durant lesquelles les forces de l'ordre avaient essuyé des tirs par arme à feu sur la majorité des barrages.

Opérations de nuit

Cette nuit gendarmes et policiers se sont attaqués aux barrages stratégiques et symboliques. Des opérations de sécurisations ont été menées au rond point de Carrère, au rond-point des Trois-Îlets et à Schoelcher. Dans cette dernière ville, un barrage non loin du carrefour Somarec était encore visible à 6 heures, ce matin

Les pompiers sont intervenus dans la nuit à Bellefontaine, pour un feu de poubelle dans un immeuble. 

La grosse opération de la nuit s'est déroulée aux Trois-Îlets. Les pompiers ont été  sollicités à 1h30 pour un barrage en feu. Les forces de l'ordre sont intervenus et ont utilisé des grenades détonantes pour un barrage tenu par des jeunes. De fortes détonations ont été entendues dans la nuit. L'hélicoptère de la gendarmerie a survolé la zone pendant l'opération de sécurisation. Un deuxième barrage a été démonté à l'Anse à l'Ane (entre le pont et la station-service. 

Semaine cruciale

Ce lundi (29 novembre 2021) les élus locaux, les représentants des syndicats et l'État débutent les négociations. Ils ont signé un accord de méthode, ce qui permet d’aborder les discussions sur les principales revendications.

Ce lundi soir après 8 jours de crise sociale, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu arrive en Martinique.