Crise sociale en Martinique : des syndicalistes interpellent la direction de l'hyper de Place d'Armes (Lamentin)

social
61af857bbefa2_syndicat-place-d-armes-2.jpeg
Rencontre entre syndicat et direction de l'hypermarché Place d'Armes. ©Pierre-Yves Honoré
L’intersyndicale souhaite relancer la mobilisation en cours contre l’obligation vaccinale et d'autres problématiques comme la vie chère. Après un rassemblement sur le parking du stade Georges Gratiant au Lamentin ce mardi 7 décembre 2021, un groupe s'est rendu au centre commercial de Place d'Armes.

Expliquer pour convaincre la population de rejoindre le mouvement, voilà l'objectif du rassemblement organisé par certains membres de l'intersyndicale ce mardi 7 décembre 2021.

Cette rencontre sur le parking du stade Georges Gratiant au Lamentin, sous la forme de prises de parole, s'est poursuivie au centre commercial de Place d'Armes afin d'échanger avec le directeur, les salariés et les clients. 

Nous avons décidé de nous adresser aux travailleurs des hypermarchés et à la population qui fréquente ce lieu parce que les négociations ont commencé sur la vie chère et nous voulons avertir les gros dirigeants qu'il n'est pas question de nous laisser traîner des semaines avant d'arriver sur un accord sur la baisse des prix et le relèvement des salaires de ceux qui y travaillent.

Ghislaine Joachim-Arnaud, CGTM

interrogée par D. Legros et P-J Guitteaud

Le groupe qui est resté  au niveau des lignes de caisses a continué ses prises de parole grâce à un mégaphone.

L'une des doléances de ces membres de l'intersyndicale concernait la présence du directeur à l'atelier vie chère prévue cet après-midi. Une mission qui selon lui, ne relève pas de ses compétences. 

Je ne peux que relayer ce qui m'a été dit au syndicat de la grande distribution. Un engagement ce n'est pas possible, je n'ai pas le pouvoir pour prendre des décisions pour la grande distribution, ça doit passer par le syndicat. En tant que directeur de magasin, je ne suis pas au courant.

Jacky Biollet, directeur hypermarché Place d'Armes

interrogé par Pierre-Yves Honoré

Finalement, le groupe a quitté le site après des échanges dans le calme.