De bonnes performances caribéennes aux mondiaux d’athlétisme

athlétisme
Les Bahamas, Barbade et la République Dominicaine ont dominé le 440m femmes au mondiaux 2022.
Gauche à droite: Sada Williams, médaille de bronze de Barbade, Shaunae Miller-Uibo, médaille d'or des Bahamas, Marileidy Paulino, médaille d'argent de la République Dominicaine. Les caribéennes ont dominé le 440m. ©facebookkeymarjordan
Les championnats du monde d’athlétisme 2022, se sont achevés dimanche 24 juillet 2022,au stade d’Eugene, Oregon aux Etats-Unis. Malgré la puissance du team USA, des pays de la Caraïbe ont affiché des belles performances. La Jamaïque se place en troisième position au nombre de médailles.

Lors de la finale du 400m femmes, des commentateurs de télévision ont noté que 6 des 8 athlètes étaient des caribéennes. A cette épreuve, la Jamaïque, la République Dominicaine, la Barbade et les Bahamas étaient sur la ligne de départ.

Avec un chrono de 46"11/100e, Shaunae Miller-Uibo, double championne olympique des Bahamas  décroché la médaille d'or, devant la Dominicaine Marileidy Paulino et Sada Williams de la Barbade. Avec son chrono de 49"75/100e, elle a établi un nouveau record national.

La République Dominicaine a été sacrée champion du relais 4x400m mixte.

4x400m relai mixte championnats du monde 2022
La République Dominicaine, championne du 4x400m mixte. Les Etats-Unis et le Pays-Bas ont remporté l'argent et le bronze. ©worldathletics

Anderson Peters de la Grenade a défendu son titre au javelot. Avec un jet de 90,54m, il est désormais double champion du monde. Son compatriote, Kirani James recolte la médaille d’argent du 400m. Champion du monde en 2011 et champion olympique en 2012, Kirani James est toujours un grand compétiteur dans cette catégorie.

Anderson Peters (centre) de la Grenade, champion du monde au javelot
Anderson Peters (centre) de la Grenade, champion du monde au javelot. A gauche: Neeraj Chopra, médaillé d'argent de l'Inde. A droite Jakub Vadlejch, médaillé de bronze de la République Czech. ©twitterworldathletics

La Jamaïque terre de champions

Au nombre de médailles,  la Jamaïque est  3  derrière les Etats-Unis et l’Ethiopie. La Grenade et la République Dominicaine partagent la 13e place.

La Jamaïque maintient sa réputation de terre de champions de l’athlétisme. Aux mondiaux ce sont surtout les femmes qui ont brillé.

Shelly-Anne Fraser-Pryce, médaillée d’or du 100m, a établi un nouveau record de championnats avec un chrono de 10"67/100e.

Au 200m, sa compatriote, Shericka Jackson récolte la médaille d'or avec un chrono de 21"45/100e

Shérika Jackson remporte l’argent au 100m et au 4x100m relais avec ses compatriotes Shelly-Anne Fraser-Pryce, Elaine Thompson-Herah et Kemba Nelson.

La Jamaïque était favorite au relais sprint mais la détermination des Etats-Unis a été plus forte sur la ligne d’arrivée.

Au 4x400m, les équipes masculines et féminines de la Jamaïque ont remporté les médailles d’argent.

Britany Anderson 100m haies Jamaique
La jamaïcaine Britany Anderson remporte la médaille d'argent au 100m haies. Elle établit un nouveau record de Jamaïque. ©twitterusianbolt

Au 100m haies, la Jamaïcaine Britany Anderson est médaillée d’argent tout comme sa concitoyenne Shaneika Ricketts au triple saut, une discipline dominée par la Vénézuélienne, Yulimar Rojas, détentrice du record mondial.

Cuba le grand absent

Cuba  était invisible aux mondiaux. Une délégation de 14 athlètes était sur place. Les cubains sont repartis sans une victoire. Yiselena Baller, jeune espoir du javelot cubain a quitté la délégation lors d’une escale à Miami  sur la route des  mondiaux  aux Etats-Unis