De nouveaux espoirs d'emplois pour le personnel de la LIAT au chômage depuis plus d’un an

océan atlantique
interCaribbean
©La compagnie aérienne interCaribbean de Turks et Caicos a repris les liaisons de la LIAT. • ©interCaribbeantwitter
Depuis la faillite de la compagnie aérienne Liat, le 01 avril 2020, les anciens salariés luttent toujours pour recevoir leurs indemnités de chômage. Les propositions de l’administrateur ont été rejetées. Une nouvelle compagnie a repris les lignes qu'exploitaient la LIAT.

La situation n'a pas évolué depuis 17 mois pour les salariés de la LIAT.  90% du personnel de la compagnie a été licencié, le 1er avril 2020, après la faillite constatée de l'entreprise. Le montant des indemnités dû aux salariés approchait les 30 millions d’euros.  

L’administrateur, désigné par le tribunal, a annoncé que l'entreprise de transport aérien ne pourrait jamais payer cette somme. Jusqu'à ce jour le personnel n’a reçu aucune indemnité.

La LIAT manifestantion des pilotes
La manifestation du personnel de la LIAT sur l'Internet pour attirer l'attention sur le non-versement des indemnités de chômage. ©facebook

Selon l’administrateur,  les pays actionnaires de la LIAT, Barbade, Antigua et Barbuda, la Dominique et Saint-Vincent et les Grenadines veulent maintenant régler au moins 50% des indemnités aux anciens salariés. Une partie de cette somme sera versée sous forme d’obligations d’état et des terrains.

Les indemnités de licenciement ne peuvent pas être calculées sur la base de 50% des sommes dues. L'employeur doit payer le salarié le montant qui est exigé par la législation,

Donald Rolle, président du syndicat ‘Waterfront and Allied Workers Union.’

Une nouvelle compagnie dessert la Caraïbe

 

Entre-temps  une nouvelle compagnie aérienne "InterCaribbean", basée aux Turks et Caicos, a repris la plupart des liaisons aériennes de la LIAT.. La compagnie utilise des Embraers et un Twin Otter. 

17 avions desservent  23 destinations dans la Caraïbe, y compris Cuba et Haïti.  Dans un avenir proche, la compagnie proposera des vols directs entre la Barbade, le Guyana et la Jamaïque.

Avions interCaribbean
Les avions de la compagnie interCaribbean. ©interCaribbean

 

Fondée aux Turks et Caicos en 1991, uniquement pour réaliser les charters, interCaribbean a rempli le vide laissé après l’effondrement de la LIAT. 

Trévor Sadler, directeur général des opérations de cette société, annonce la création d’un hub à la Barbade pour mieux desservir Sainte-Lucie, la Dominique, la Grenade, Saint-Vincent et les Grenadines et Trinidad et Tobago. Il espère convaincre les pays de la Caraïbe à baisser les taxes qui constituent un frein au développement du transport aérien de la région.

L’augmentation du prix du billet d’avion provoquée par les taxes ne sert qu’à asphyxier la croissance du trafic aérien entre les îles de la Caraïbe,

Trevor Sadler, directeur général des opérations, interCaribbean.

Un espoir pour les anciens de la LIAT

 

Les anciens pilotes de la LIAT qui avaient exprimé le désir à travailler avec interCaribbean ont noté l’embauche d'un personnel non-caribéens. N'ayant pas la formation requise pour les avions de type Embraer fabriqués au Brésil, Les anciens de la LIAT attendent l'ouverture imminente du hub d'interCaribbean à Barbade pour déposer leur candidature. Ils pourront comme par le passé piloter des avions de type ATR, qui seront mis en service.