martinique
info locale

Déficit du CHUM : l'Etat est prié de prendre des mesures spécifiques

hôpital
Hôpital Pierre Zobda-Quitman
L'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. ©Martiniquela1ère
Le déficit du Centre Hospitalier Universitaire de Martinique, est de 120 millions d'euros. Le Premier ministre annonce 1 milliard et demi d'euros sur 3 ans pour tous les établissements, mais en Martinique, les acteurs de l'hôpital public et les politiques réclament des mesures spécifiques.

Un déficit structurel


Tous les hôpitaux de France sont en déficit du fait d'un mode de financement par la tarification à l'activité. "C'est un mode de financement structurel déficitaire", confirme le chef de service Jean-Luc Fanon.

Le nombre d'actes réalisés ne suffit pas à financer le poids des charges. Les hôpitaux seront donc toujours en déficit. C'est bien la preuve que le système atteint ses limites.

"Notre besoin est d'avoir un financement spécifique surtout centré sur la permanences des soins", plaide Benjamin Garel, le directeur du CHUM (Centre Hospitalier Universitaire de Martinique).

Le 1er ministre a détaillé mercredi 20 novembre 2019, un plan d'urgence gouvernemental en faveur de l'hôpital public .1 milliard et demi d'euros sur 3 ans pour tous les établissements, un effacement d'un tiers de la dette et des primes pour les personnels, mais pas partout….Les acteurs de l'hôpital public en Martinique réclament des mesures spécifiques.
 

4 parlementaires exigent une aide exceptionnelle pour le CHUM


Les parlementaires EPMN (Ensemble Pour une Martinique Nouvelle), ont adressé un courrier à la Ministre de la santé. Ils exigent une aide exceptionnelle pour le CHU de Martinique. "Ces demandes d’actualité viennent se rajouter à la liste des réclamations déjà présentées avec détermination et dont certaines sont déjà en cours de mise en œuvre", écrivent la sénatrice Catherine Concone, son collègue Maurice Antiste, ainsi que les députés Josette Manin et Serge Letchimy.
Publicité