Délinquance en Martinique : les syndicats de la police nationale réagissent aux promesses de leur ministre de tutelle

violence
Police / hôtel de Fort-de-France
Le nouvel hôtel de police de Fort-de-France. ©Guy Etienne
A l’issue de la visite de 24h de Gérard Darmanin, les organisations syndicales de la police nationale analysent ses promesses. Face à l’explosion de la délinquance en Martinique, les fonctionnaires réclament depuis plusieurs années, plus de moyens humains et matériels. Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer a laissé sur la table une feuille de route.

Les crimes, les trafics d’armes et de stupéfiants et plus généralement la violence qui gangrène l’île, étaient au cœur du déplacement de Gérald Darmanin. Les organisations syndicales de la police nationale confrontées tous les jours à cette réalité sur le terrain, attendaient leur ministre de tutelle de pied ferme sur tous ces sujets.

Gérald Darmanin a fait plusieurs promesses à ses troupes, après s’être entretenu avec les élus locaux. Il a notamment promis la construction de 3 nouvelles brigades de gendarmerie avec "plus de 30 militaires", des contrôles renforcés par des radars sur les côtes pour 13 millions d’euros, l’utilisation de drones et de caméras de surveillance.

Autres promesses du ministre, l’interdiction de détenir et de vendre des armes à feu de catégorie C et D notamment, 15 enquêteurs de police judicaire en renfort, un scanner pour repérer la drogue acheminée  dans des containers et une coopération plus étroite avec les îles voisines, en particulier Sainte-Lucie.

Réaction des syndicats

Gérald Darmanin distingue des policiers martiniquais
Gérald Darmanin distingue des policiers martiniquais. ©Martinique la 1ère

L’UNSA Police : "nous restons attentifs"

L'UNSA Police à bien pris note des annonces du ministre de l’Intérieur.  Nous avons échangé avec le ministre et le directeur général de la police nationale, nous leur avons fait remonter l'ensemble des problématiques concernant la sécurité et les conditions des fonctionnaires de police. Nous resterons attentifs au suivi des annonces et de nos remontées.

Rodolphe Nourel - secrétaire territorial UNSA Police

Unité SGP Police PATS : "il y a urgence"

Unité SGP Police PATS n'adhère pas aux déclarations de Monsieur le ministre de l'Intérieur concernant les effectifs qu'il juge suffisants. En effet, si cette visite avait eu lieu en semaine, il aurait pu constater la charge de travail et mieux comprendre le manque de moyens matériels et humains que nous déplorons. Nous rappelons que les adjoints d sécurité qui réussissent leur concours, partent ensuite en école de police dans l’hexagone et donc ils ne comptent pas parmi les effectifs locaux (…). Il est également urgent de renforcer la CDI ainsi que les services de voies publiques de Fort-de-France et du Lamentin, d’autant que ce sont des dossiers récurrents.  Concernant les autres annonces du ministre à propos de l'emploi de drones, de radars, et la coopération avec les autorités des îles voisines, nous sommes en accord. Cependant, vu le bilan mortifère lié aux homicides depuis le début de l’année 2022, nous redoutons une augmentation, par rapport aux trafics d'armes et de drogues d'ici la fin de l'année. Il y a par conséquent urgence, pour la mise en œuvre des nouvelles mesures annoncées.

Intidar Jouini, secrétaire départemental adjoint du syndicat Unité SGP Police PATS

Alliance Police Nationale : "assurer la sécurité des contribuables martiniquais"

A propos des annonces et mesures annoncées, nous disons que c'est un bon début, mais nous attendons leur mise en œuvre concrète. Nous pensons que le ministre de l’Intérieur nous a bien compris et espérons qu’à partir des constats dressés, émergeront d'autres mesures complémentaires pour lutter contre la délinquance dans l’île. Donnons-lui le temps nécessaire pour y réfléchir, en espérant qu’il a bien saisi que nos sollicitations ne sont pas liées à des revendications corporatistes, mais relèvent de mesures d'équités territoriales, afin d’assurer la sécurité des contribuables Martiniquais.

Thiérry Baucelin, le secrétaire territorial du syndicat Alliance Police Nationale

Gérald Darmanin qui a profité de son passage pour inaugurer le nouvel hôtel de police de Fort-de-France (mis en service en juin 2021), a aussi promis de revenir au mois de décembre prochain, ainsi que la visite du garde des sceaux prochainement. Éric Dupond-Moretti devrait à son tour annoncer lui aussi des moyens supplémentaires pour la justice en Martinique.