Depuis le 22 mai 1848 la chanson, mode d'expression pour véhiculer l'histoire

histoire
musique
©D. Bétis

Depuis des générations, la chanson a toujours été un mode d'expression, une courroie de transmission des messages du 22 mai 1848. Djo Dézormo est le premier artiste à composer une chanson de prise de conscience. Ils sont plusieurs à lui emboiter le pas.

Au début des années 1970, un vent identitaire de reconnaissance envahit la caraïbe. Les pays anglophones et francophones sont touchés de plein fouet. Cette prise de conscience débouche sur la nécessité de connaitre ses origines. Les artistes chantent des faits de sociétés, contre la guerre, pour l’égalité, contre la pauvreté et pour l'identité retrouvée.  

La cadence lypso avec le groupe Exile One et son leader Gordon Henderson est porteuse d’une expressivité créole. La chanson "Mwen travail pou ayen" va aider à la prise de conscience. 

Le travail de l’historien et homme politique Armand Nicolas dans les années 60, les décisions du député maire Aimé Césaire, dans les années 70 ont obligé les autorités à prendre en compte ce fait historique.

Le fait pour Aimé Césaire de planter la statue du nègre marron réalisée par Khôkhô René-Corail dans le quartier populaire de Trénelle, ou de décréter le 22 comme journée de congé pour les élèves et les agents municipaux ont démontré l’importance de ce jour.

Djo Dézormo le premier à valoriser cette date

 

Natif de Rivière-Pilote, Djo Dézormo, de son vrai nom Joseph Gros-Désormeaux est un habitué des concours de la chanson. On connaît ses succès populaires (Lapin mwen et Manot). En 1975 à Fort-de-France, il crée le titre "22 mai", c’est la première chanson sur cette date.

 

Denis Delépine  met aussi en valeur cette date

 

Denis Delepine laisse parler son coeur. Il chante et raconte cette histoire des ancêtres, arrachés de leurs terres, ayant subis de multiples atrocités.

 

Christian Cantinol n'a pas oublié le 22 mai

 

L'ex guitariste de la protesta de Rivière-Pilote revient avec une création pour favoriser la réflexion et la connaissance. 

 

Kolo Barst :     Gloryé 22 mé

 

Cet infirmier lorrinois chante avec conviction et une grande sensibilité. Kolo Barst fait partie de ces chanteurs qui savent véhiculer un message et transmettre le savoir. 

 

D'autres artistes chantent le 22 mé

 

Bien longtemps après Djo Dezormo Le groupe Neg Lyrical chante à son tour le 22 mé. Une autre formation sous la houlette de Ronald Rubinel, et d'autres compositeurs :Dylan Bellerose, Edmond Mondesir, Christiane Valléjo interprêtent des chansons.

On retiendra la composition d'un des chantres de la tradition TI Raoul aujourd'hui disparu.

La dernière chanson découverte sur la toile est 170 coutelas, un titre signé du chorégraphe, danseur, Jean-claude Lamorandière.