Des casiers de pêche non-conformes saisis au large du Prêcheur en Martinique

vie locale
Saisie de casiers au Prêcheur
Saisie de casiers au Prêcheur par les autorités de la mer. ©RS
Mercredi 23 mars 2022, la Direction de la Mer a procédé à la confiscation de plusieurs nasses dans la baie du Prêcheur. Le maillage et le marquage de ces casiers posés à proximité d’une réserve naturelle n’étaient pas conformes selon la DM.

Une douzaine de nasses ont été récupérées au large du Prêcheur par la Direction de la Mer et ses services, une opération conduite mercredi 23 mars 2022. Après vérification, le maillage de 34 mn autorisé et le marquage des casiers n’étaient pas conformes d’après la DM.    

C’était une opération de contrôle comme on en fait régulièrement sur tout le littoral de la Martinique (…). Cette fois, nous avions ciblé le respect des règles techniques relatives aux engins de pêche. La nasse doit présenter un maillage de 34mn pour ne pas capturer les petits poissons et faire l’objet d’un marquage pour l’identification professionnelle, conformément à un arrêté préfectoral en application depuis le 1er avril 2020. L’objectif est de permettre à la ressource halieutique de se reconstituer correctement (…). Notre rôle c’est de faire respecter ces règles, telles qu’elles ont été concertées avec les représentants du secteur. La conformité de ces casiers n’était pas garantie, d’où leur saisie.

Nicolas Lebianic - responsable de la Direction de la Mer

Nasses / casiers de pêche
Des nasses destinées à la pêche aux poissons (image d'illustration). ©Outremer 1ère

La DM s’engage toutefois à restituer les nasses saisies dans le périmètre de la réserve naturelle, "dès lors que les pêcheurs s’engagent à procéder à leur mise en conformité" précise le directeur. Lors de ce contrôle, certains de ces casiers auraient été détruits sur place d’après les marins-pêcheurs concernés. Ces deniers disent ne pas être au courant de la nouvelle règlementation et réclament une indemnisation pour la perte de leur matériel.  

Selon nos informations, des rencontres sont prévues la semaine prochaine entre les professionnels et la Direction de la Mer afin de faire le point. La DM est "chargée de conduire les politiques de l’État en matière de développement durable de la mer, de gestion des ressources marines et de régulation des activités maritimes et de coordonner en veillant à leur cohérence, les politiques de régulation des activités exercées en mer et sur le littoral".