Des humoristes de l'hexagone contraints d'annuler leur spectacle en Martinique pour cause de Covid-19

spectacle
Spectacle humour
De gauche à droite : Kendou, Youti, Rédouane Bougheraba, Djimo et Alban Ivanov ©Xavier Chevalier

Le durcissement des mesures sanitaires en Martinique a provoqué la fermeture des salles de spectacle. Un coup dur pour Alban Ivanov, Rédouane Boughera et Djimo, 3 jeunes humoristes en vogue en France continentale. Ils ont été contraints d'annuler une de leurs 3 représentations à Fort-de-France.

C'est le "Martinique Comedy Club" qui est à l’origine de la venue d’Alban Ivanov, Rédouane Bougheraba et Djimo, trois humoristes déjà bien connus en France. 

Les organisateurs se sont donc organisés. Ils ont décidé dans un premier temps d’avancer l’heure des trois représentations qui devaient se tenir mardi 30, mercredi 31 mars et jeudi 1er avril. 

Deux dates sur trois 

 

Si les deux premières dates ont pu se tenir, la troisième n’a pas eu lieu. En effet dès le début du mois d’avril, le préfet a décidé d’avancer l’heure du couvre-feu à 19 heures. Les organisateurs du show ont bien essayé de se produire à 16 heures, mais la préfecture n'a pas donné son feu vert.

Motif : la forte circulation du coronavirus, d'où la fermeture des cinémas et des salles de spectacle. Conséquence, il a fallu trouver une solution pour la dernière date. 

Une solution à tout prix

 

Nous avons réfléchi à toutes les solutions possibles et imaginables. On a même pris nos dispositions pour jouer à la plage ou dans un espace ouvert.

 

Mais il a fallu se rendre à l’évidence, on a été obligés d’annuler la date. Enfin pas vraiment annulé. On va dire qu’elle est reportée, peut-être pas à 2021 mais à 2022.

(Kendou, le responsable)

 

Un retour sur scène gâché

 

Du côté des artistes c’est un crève cœur. En effet ils sont venus en Martinique afin, en partie, d’échapper aux restrictions qui touchent la France hexagonale. Les trois artistes qui privilégient depuis octobre 2020 les projets à la télévision ou au cinéma, se faisaient une joie de remonter sur scène. 

Ils affirment toutefois leur envie commune de revenir en vacances dans l'île, sans attendre de s'y produire...car ils ont "les moyens de le faire".

Envie de jouer dans toutes les Antilles 

 

Départ prévu, dimanche 4 avril, mais le trio est convaincu qu'il reviendra se produire en Martinique et espère même pouvoir "jouer dans toutes les îles aux alentours"... affaire à suivre.