Des papas de Martinique soutiennent la "marche des pères pour l'égalité parentale"

famille
618fe6cd7829b_mobilisation-des-papas.jpg
Des papas de Martinique rassemblés devant le palais de justice samedi matin (13 novembre) 2021. ©DR
Plusieurs pères se sont réunis ce samedi 13 novembre 2021 devant le palais de justice de Fort-de-France afin de mettre en lumière un problème qui les touche : l'égalité parentale. Ce rassemblement était à l'initiative d'associations locales en soutien à la marche des pères entre Marseille et Paris.

"Papa Matinik pou légalité tout paran", "père = parent à part entière", pancarte en main, les pères de Martinique ont choisi de mettre leurs difficultés en lumière sous la forme d'un rassemblement devant le palais de justice de Fort-de-France ce samedi matin (13 novembre 2021). 

 

618fe7400801c_mobilisation-des-papas-de-martinique.jpeg
Des ombres de parent et un côté de chaussure d'enfant pour symboliser l'absence de l'enfant. ©DR

 

 

Il y a une injustice qui se fait au niveau des pères, pas seulement en Martinique, mais en France en général. 

 

On avait des pancartes, des panneaux pour dénoncer cette injustice-là et créer plus d'équité et d'égalité pour le bien de nos enfants.

 

Chacun a un rôle dans leur éducation et nous voulons vraiment que notre voix soit entendue. 

 

Nous voulons montrer à la société que l'on souhaite que nos droits soient respectés, que l'image du père soit reconnue et bien sûr que nos enfants vivent dans un équilibre.

Yannick 

 

618fe84df2ee5_mobilisation-des-papas-devant-le-palais-de-justice.jpeg
Quelques pères mobilisés. ©DR

 

 

Nous vivons dans une société où malheureusement un bon nombre de clichés essayent de dévaloriser le rôle des pères en Martinique et ailleurs.

 

Or, nous sommes présents, depuis un bon moment, et nous le démontrons de plus en plus à nous-mêmes, à nos familles, à nos enfants et à la société.

 

Nous avons constaté bon nombre d'inégalités, de discriminations et un déséquilibre dans la qualité des jugements entre papa et maman lors de situation où les parents sont séparés.

 

Nous savons pertinemment que la priorité ce sont nos enfants et que nous devons fonctionner en tant que parents, que nous soyons ensemble ou pas.

Olivier Kelban, président de l'association Neg Actif et cofondateur de l'émission "papa pa jénitè"

 

Soutenir la "marche des pères pour l'égalité parentale" 


Ce rassemblement, à l'initiative de Parentalité Égaliste, LAPAPAM et papa pa jénitè (tous également membres de l’association des papas de la Martinique), était en soutien à la "marche des pères pour l'égalité parentale". Dix pères et mères sont partis de Marseille le mercredi 10 novembre 2021 vers Paris, soit 800 km. 

Selon les chiffres nationaux, les pères sont de plus en plus demandeurs pour partager la garde de leurs enfants après séparation. Les tribunaux accordent encore aujourd'hui majoritairement la garde à la mère.