Des repas pour bébés, avec des produits du terroir martiniquais

consommation
Christelle Dangany
Christelle Dangany elle produit des repas pour bébés. ©Christine Cupit

Le secteur de la transformation agro-alimentaire est en pleine expansion en Martinique. Plusieurs entreprises se sont lancées dans la production de jus, de sorbets ou de confitures. Christelle Dangany a choisi de fabriquer des repas pour bébés, à base de produits locaux.

C'est à Fond Lahaye à Schoelcher que Christelle Dangany produit des repas pour les touts petits, avec les fruits et légumes de la Martinique. Elle a élaboré une dizaine de recettes.
 

On a le fameux toloman. Vous avez aussi le gratin de banane jaune, lorsque le bébé est un peu plus grand. Mais au début de la diversification alimentaire, on commence par les légumes verts.

 

Chez nous, ils n'ont pas la couleur. Mais ils ont la même fonction: la christophine et le giromon. Vous avez également, la compote melon banane goyave.

Christelle Dangany

Christelle Dangany a profité de son expérience d'ingénieure agronome, pour réaliser son projet de fabrication de repas, pour bébés. Mais elle a aussi, bénéficié de l'expertise de spécialistes.
 

L'accompagnement s'est fait avec des nutritionnistes, des docteurs en pharmacie et avec le Pôle Agronomique de Recherches de Martinique (PARM), pour mettre au point les recettes.

Christelle Dangany

 

Christelle Dangany s'approvisionne auprès d'agriculteurs sélectionnés.
 

Ils ont été choisis, par rapport à l'analyse des sols et à la problématique de la chlordécone que nous connaissons. 4 à 5 personnes avec qui, je tourne pour avoir les bonnes marchandises, avec la bonne qualité.

Christelle Dangany

Le secteur de la transformation agricole est en plein essor, en Martinique. Mais c'est un secteur qui a besoin d'être accompagné financièrement.

Cham de choux
Champ de choux en Martinique. ©C.Cupit

 

Il y a beaucoup d'entreprises d'agro-transformation, en Martinique. Après, c'est une question de structuration et de matières premières. L'aspect financier et subvention, ce n'est pas mon domaine de prédilection. Donc j'ai du apprendre un peu, pour pouvoir le faire. Parfois, les porteurs de projet ne sont pas au courant de tous les dispositifs qui existent. Et je pense que même moi, je suis passée à côté de certains dispositifs.

Christelle Dangany

 

Entre  4000 et 5000 repas pour bébés sont produits, par mois, soit environ 250 par jour. Une partie est écoulée dans les grandes surfaces. Le reste est vendu en ligne.


En 2017, Christelle Dangany a reçu le prix de l'innovation du PARM, pour sa recette ti nain-morue.