Des sarcelles à ailes bleues sont capturées mais pour mieux les protéger

animaux
Sarcelle à ailes bleues (oiseau)
Une des sarcelles à ailes bleues (ici un mâle). ©Aurélie Treuil
L’association des chasseurs de Martinique vient d’obtenir un agrément pour baguer une espèce de canard migrateur qui vit entre l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord. Les sarcelles à ailes bleues font escale en Martinique durant leur migration, on les appelle ici "les soucrourou". Ces canards affectionnent particulièrement les étangs d’eau saumâtre de la baie de Genipa.

Au lever du soleil, au coeur de la mangrove de Génipa (entre Ducos et Rivière-Salée), des chasseurs mènent leurs petites recherches. Avec des filets adaptés, ils ont capturé une dizaine de canards dans la nuit.

Chasseurs
L’association des chasseurs de Martinique vient d’obtenir un agrément pour baguer cette espèce de canard migrateur. ©Aurélie Treuil

Pour manipuler ces animaux, les chasseurs ont obtenu un agrément du muséum d’histoire naturelle de Paris en charge des recherches sur les oiseaux 

Une cinquantaine de spécimen a déjà été baguée en Martinique. Aujourd’hui, l’espèce n’est pas particulièrement menacée, mais il s’agit "de mieux quantifier sa présence sur notre territoire", expliquent les chasseurs.

La mangrove de Génipa
Les étangs dans la mangrove de Génipa (Ducos / Rivière-Salée). ©Aurélie Treuil

Multiplier les études permet de mieux protéger les espèces sédentaires ou de passage. Mais pour obtenir ces agréments, il faut plusieurs années de démarches administratives et des formations techniques.

Les chasseurs considèrent que cette première campagne est réussie et ouvre l’espoir de revoir ces canards dans un an.

Chasseurs
Les chasseurs ont obtenu un agrément du muséum d’histoire naturelle de Paris. ©Aurélie Treuil