Des tests antigéniques et une quarantaine plus longue pour les voyageurs en provenance de Guyane

transports
Panneaux aéroport
Panneaux aéroport à l'aéroport du Lamentin (Martinique). ©Martinique la 1ère

Comme pour la France Hexagonale, des mesures spécifiques ont été mises en place concernant les voyageurs en provenance de la Guyane où le variant brésilien circule activement. En plus du motif impérieux et du test négatif, les voyageurs devront se soumettre à un test antigénique à leur arrivée.

Les voyages entre la Guyane et la Martinique étaient déjà soumis à des conditions strictes. En effet, seuls les déplacements fondés sur un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé sont autorisés. Les autres sont interdits.

Depuis le 17 avril 2021, face à la menace du variant brésilien, présent en Guyane, les mesures encadrants ces déplacements ont été renforcées. Ainsi, pour voyager, les passagers doivent présenter à l’enregistrement un test RT-PCR de détection de la Covid-19 désormais effectué 36h avant l’embarquement (contre 72h auparavant), ainsi qu’une attestation sur l’honneur d’absence de symptômes liés au coronavirus.

Des mesures renforcées à l'arrivée


Puis, à son arrivée à Aéroport Martinique Aimé Césaire, s'ajoute désormais un test antigénique obligatoire. Selon un communiqué de la Société Aéroport Martinique Aimé Césaire (SAMAC), des équipes de la Protection Civile sont mobilisées depuis le samedi 17 avril 2021 afin de réaliser ces tests auprès de tous les passagers en provenance de la Guyane. 

La Préfecture de Martinique a établi une prise en charge spécifique des passagers en fonction du résultat de leur test antigénique effectué en salle d’arrivée de l’aérogare passagers.


Enfin, un isolement obligatoire de 10 jours doit être respecté, contre 7 jours auparavant. Un second test RT-PCR est également nécessaire à l’issue de la quarantaine.