martinique
info locale

Le détenu réputé violent Cédric Chaillot, transféré au centre pénitentiaire de Laon (Aisne)

justice
Voitures gendarmes
L'arrivée de Cédric Chaillot au palais de justice de Fort-de-France en septembre 2019. ©Martiniquela1ère
L'homme présenté notamment par les syndicats comme le plus dangereux de la prison de Ducos, a été transféré mardi soir (12 novembre 2019), vers le centre pénitentiaire de Laon dans l'Aisne.
Cédric Chaillot, 34 ans, le meurtrier présumé d'un jeune homme à la sortie de l'ex boîte de nuit "Le Maximus" au Lamentin, a été transféré hier soir (12 novembre 2019),  au centre pénitentiaire de Laon dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France, encadré par au moins 4 agents de l'administration pénitentiaire.

Cédric Chaillot qui est placé en isolement depuis le 22 septembre 2019, après le suicide d'un autre détenu, aurait résisté."Il ne voulait pas quitter la Martinique mettant en avant son attachement à sa famille", racontent des témoins. Il a fallu tout le sang-froid et savoir-faire des forces de l'ordre pour le maîtriser.  
 

Un signal fort à l'adresse des délinquants ?


Ce transfert était réclamé par le syndicat Force Ouvrière pour davantage de sécurité. "Les voyous doivent savoir que l'appareil judiciaire joue son rôle en particulier pour rassurer le citoyen", commente en substance Patrick Louvounou (Fo pénitentiaire). "Des individus de ce profil doivent changer de prison afin de ramener un peu de la sérénité au centre pénitentiaire de Ducos ", ajoute-t-il.

Déjà condamné à 7 reprises notamment pour vol à main armée et pour des affaires de stupéfiants, Cédric Chaillot est présenté comme le chef du banditisme local. Il avait été arrêté le 17 septembre 2019, dans une maison au François.

Père de trois enfants, Cédric Chaillot bénéficie pour le moment de la présomption d’innocence, comme toute personne impliquée dans une action en justice. 
Publicité