Deux artisans briguent la présidence de la Chambre de Métiers de Martinique

artisanat
Chambre de métiers et de l'artisanat de Martinique
Du 1 au 14 octobre les artisans vont élire leur président ©CMAM
L'arrêté préfectoral publié ce mardi (13 septembre 2016) devrait le confirmer: les listes de Henri Salomon et de Henri Basson s'affronteront lors des élections à la Chambre de Métiers.
Dans un mois (le 14 octobre 2016), la Chambre de Métiers aura un nouveau président. Il remplacera Hervé Lauréote, qui passe la main après 10 ans passés à la tête de l'organisation . 

À la clôture des candidatures, hier (lundi 12 septembre 2016) à 12 heures, deux listes se sont déclarées en Préfecture pour la présidence de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat. La première est dirigée par Henri Salomon, président du Groupement des Artisans d'Art, la seconde par Henri Basson, président du Syndicat des Artisans Bouchers.

Des dettes réduites de moitié en dix ans

Ces élections sont importantes pour la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Martinique. Pendant son mandat, Hervé Lauréote s'est engagé dans une démarche de modernisation pour intensifier la relation de proximité et améliorer la qualité des prestations fournies aux entreprises artisanales.

Le futur patron des artisans devra faire aussi bien, sinon mieux, que son prédécesseur avec une priorité, pour les mois et années à venir: rééquilibrer les comptes. L'actuelle équipe dirigeante a déjà apuré la moitié des dettes. Mais il reste encore quatre millions d'euros à rembourser ! Un handicap que la Chambre devra surmonter si elle veut mener à bien ses missions.

Former et accompagner les artisans

La première consiste immatriculer les artisans chefs d'entreprises. On en compte 11.000 aujourd'hui, chiffre multiplié par deux en quinze ans. 

Deuxième tâche: former. Six cents jeunes sont regroupés au centre de formation des apprentis de Rivière-Salée. Les adultes, aussi, peuvent bénéficier d'une formation continue.

Enfin, troisième mission: accompagner les entreprises, de leur création jusqu'à une éventuelle cession. Entre-temps, la Chambre propose d'aider leurs membres dans toutes les étapes du développement de leurs structures: montage d'un dossier financier, ou élaboration d'un business plan, par exemple.