Deux week-ends de manifestations pour fustiger l'empoisonnement à la chlordécone

chlordécone
Manifestation chloredécone
Manifestation contre la chloredécone dans les rues de Fort-de-France (27 février 2021). ©Martinique La 1ère

Deux appels à manifester contre l'empoisonnement à la chlordécone sont lancés le samedi 27 mars par le Collectif des ouvriers agricoles empoisonnés et le samedi 10 avril 2021 (de nouveau) par une trentaine d’associations, de syndicats, d'organisations politiques et de collectifs de citoyens. 

La population martiniquaise est appelée à manifester ce samedi 27 mars 2021 aux environs de 9 heures sur la place Abbé Grégoire aux Terres Sainvilles, aux côtés des membres du "Collectif des ouvriers agricoles empoisonnés".

Cette nouvelle journée de mobilisation a pour objectif de dénoncer l’empoisonnement des ouvriers agricoles et de leur ayant droit à la chlordécone et aux autres pesticides utilisés sur les grandes exploitations agricoles.

Le collectif des ouvriers agricoles et les militants rappellent leurs revendications :

  • Instauration d’un minimum vieillesse permettant aux ouvriers et aux ouvrières agricoles de vivre,
  • Prise en charge par l’État de leurs frais médicaux,
  • Mise en place de consultations médicales spécialisées afin d’assurer le suivi et le traitement des pathologies dont ils sont atteints,
  • Reconnaissance des pathologies dont ils sont affectés en tant que maladies professionnelles,
  • Décontamination de l’ensemble des populations martiniquaises et guadeloupéennes et la dépollution des sols, 
  • Indemnisation au titre de préjudices physique et moral.

Non à la prescription dans l'affaire de la chlordécone

 

Une autre mobilisation générale contre un éventuel non-lieu dans l'affaire de l'empoisonnement à la chlordécone est attendue le samedi 10 avril 2021 à 8h30 au départ de la Maison des Syndicats à Fort-de-France.

Une trentaine d’associations, de syndicats, d'organisations politiques, de collectifs de citoyens appellent une fois de plus la population martiniquaise à se rassembler massivement "contre le silence méprisant de l’État et de sa justice sur nos exigences de jugement et condamnation des responsables de notre empoisonnement, la prescription et le non-lieu, la politique du deux poids deux mesures : impunité pour les puissants, la répression contre les militant-e-s et pour la réparation" d'après le message diffusé sur les réseaux sociaux.

Cette nouvelle mobilisation contre l'empoisonnement dû à la chlordécone s’inscrit dans le prolongement de celle du 27 février 2021 qui avait alors réuni plusieurs milliers de citoyens (entre 5000 et 15 000 personnes selon les sources), dans les rues de Fort-de-France. 

Selon un des organisateurs interrogé, elle devrait même "prendre une autre envergure ".

Le déroulement de cette nouvelle journée de manifestation sera présenté dans les prochains jours sur les réseaux sociaux. 

Reste à savoir si la population répondra une fois encore massivement à ces appels.