publicité

Les comptes sont toujours dans le rouge à la mairie du Diamant

Depuis le rejet du Compte Administratif 2015 par ses élus, la ville du Diamant est sous la loupe de la Chambre Régionale des Comptes qui vient de communiquer au Préfet et au maire, ses dernières préconisations pour rétablir l’équilibre financier de la commune.

L'hôtel de ville sur la place du Diamant (sud Martinique) © Martinique 1ère
© Martinique 1ère L'hôtel de ville sur la place du Diamant (sud Martinique)
  • Maurice Violton
  • Publié le
Depuis le rejet du Compte Administratif 2015 par ses élus, le Diamant est sous la loupe de la CRC (Chambre Régionale des Comptes). Une Chambre qui vient de communiquer au Préfet et au maire Gilbert Eustache, ses dernières préconisations pour rétablir l’équilibre financier. Car pour l’instant, il s’agit bien d’un gouffre pour la petite commune de 6300 habitants. 

Les chiffres sont dans le rouge

La municipalité fait des efforts de transparence et de sincérité chaque année, mais les comptes sont dans le rouge. Le budget primitif de 2017 a été voté avec un déséquilibre, après correction de la Chambre, de 2 millions 473 000 euros. Le compte administratif 2016 est déficitaire de 2 millions 320 000 euros. C’est quand même prés de 26% des recettes de fonctionnement, alors que la limite tolérée par la loi est de 10%.

La CRC, comme à son habitude, fait des recommandations, avec pour objectif, de rétablir l’équilibre au 31 décembre 2021. "Car le déficit provient d’une trop forte progression des charges à caractère général et du poids de la masse salariale", expliquent les membres de la CRC.

Quelle est l'origine du déficit ?

Dès que l’on aborde la question des finances de la commune du Diamant, ces dernières années, deux dossiers sont à prendre en considération. Le premier : la somme de 1 300 000 euros, exigée par la société Cofic, en indemnité d’expropriation. Un dossier qui représente un véritable danger pour la commune et qui n’est pas totalement achevé.
Le deuxième : l’augmentation sévère des impôts locaux, il y a 2 ans. Les diamantinois ont été surpris et en parlent toujours. La taxe locale a permis de récupérer, en deux ans, prés d’1 millions 400 000 euros.  Une somme qui, malheureusement pour les élus de la commune, n’a guère fait évoluer la situation.

Le maire Gilbert Eustache, et son équipe, doivent encore se retrousser les manches. La CRC vient de leur signifier en substance : "des efforts certes, mais nettement insuffisants"...
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play