martinique
info locale

Drame du Lamentin : '' il a tiré dans le dos de mon père ''

faits divers
Scène de crime
La scène du drame à Pelletier (Lamentin, mardi 9 août) ©Martinique 1ère
La thèse du différend familial est privilégiée par la police dans l'enquête sur le meurtre perpétré hier mardi (9 Août) au quartier Pelletier au Lamentin. Le tireur qui a abattu son frère et tenté de se suicider est lui toujours hospitalisé dans un état critique.
Dans l'affaire du meurtre survenu hier après-midi (9 Août) au quartier Pelletier au Lamentin, c'est la thèse du différend familial qui se dégage des premières investigations menées par la police. Les relations étaient tendues depuis plusieurs mois entre le tireur et la victime. La cause : une parcelle de terrain. Jean-Charles Dolmen, âgé de 49 ans, celui qui a tiré, contestait à son frère aîné, Jean-Hugues, 60 ans, la victime, le droit de posséder la parcelle en question. Au mois de Juin dernier, la situation avait inquiété un autre membre de la famille. Il avait décidé de prévenir  la police d'un risque de dérapage lié à ce différend.


C'est malheureusement ce qui est arrivé hier. Selon la police, Jean-Hugues, chef d'entreprise dans le bâtiment accompagné de son fils s'est rendu sur ce terrain pour y effectuer des travaux. Selon le fils présent à ce moment là, son père et lui étaient en train de déjeuner : ils faisaient une pause. Ce qu'il raconte montre bien la soudaineté des faits : '' j'ai vu son frère arriver avec un fusil dans ses mains, une vieille carabine. Il demandé ce que l'on faisait là et il a tiré. Il a tiré dans le dos de mon père ''. Le jeune homme raconte ensuite à nos reporters sur place qu'il a réussi lui, à s'enfuir et à prévenir la police.

On connaît ensuite l'enchaînement des faits : l'homme se retranche près de la maison pendant plusieurs heures face aux policiers et gendarmes qui tentent de le raisonner. Il va finir par retourner l'arme contre lui pour tenter de se donner la mort. A l'heure ou nous écrivons ces lignes, il est toujours hospitalisé dans un état critique selon la police.
Publicité