Mickaël Biron de retour à l'école de football de ses débuts

football ducos
Mickaël Biron au New Star
©K. Sivatte

Quand un professionnel retourne à l'école de ses débuts. Mickaël Biron, footballeur professionnel à l’AS Nancy-Lorraine était samedi 5 juin sur la pelouse du stade Max Soron de Ducos. Il est allé à la rencontre de 80 petits footballeurs, moment de magie pour eux.

Mickaël Biron New Star
©K. Sivatte

Quand des enfants des catégories U6, U9 et U11 du New Star et de l’UJ Redoute accueillent un footballeur professionnel, ce sont des yeux qui pétillent et des multitudes de questions sur la vie de footballeur. Profitant d’un rassemblement entre deux clubs amis avec le soutien de la ville de Ducos, la direction technique du New Star a invité l’attaquant de l’AS Nancy-Lorraine à participer à ce rassemblement.

« C’est un plaisir immense pour moi d’être parmi les enfants. J’ai commencé le football ici à l’école de football du New Star, sur cette pelouse et c’est toujours émouvant d’y revenir. C’est un retour aux sources, j’allais tous les mercredis à l’école de football. Vraiment c’est du bonheur de pouvoir discuter avec les enfants surtout que parmi eux il y a de bons potentiels. Mais je leur ai dit de bien travailler leurs gammes au football et surtout à l’école. Et puis il y a quelque chose de fondamental pour eux s’ils veulent percer, c’est le mental. Il faut absolument insister sur cette qualité-là aujourd’hui, sans ça pas de haut niveau ».

Mickaël Biron, joueur de l'AS Nancy-Lorraine

 

Des enfants curieux de la vie des footballeurs professionnels...

 

Venus pour jouer au football, ça a été à coup sûr le moment préféré de la matinée. Après les parties, le moment d’échange avec Mickaël Biron a été riche avec de nombreuses questions. Si au départ, il y a eu réserve et un soupçon de timidité, une fois lancés les enfants ont « bombardé » leur visiteur de questions : est-ce que tu es célèbre ? Est-ce qu’on est riche quand on est footballeur ? Combien de buts as-tu marqué ? Est-ce que tu t’entends bien avec tes coéquipiers ? Est-ce que tu vas jouer la gold Cup avec la sélection de Martinique ? Pourquoi tu ne signes pas au PSG ? Est-ce que tu écoutais et étais sage quand tu étais à l’école de foot ? Est-ce qu’il faut s’entraîner beaucoup quand on est professionnel ? L’an prochain vas-tu rester à Nancy, c’est vrai qu’il y fait froid ? Est-ce que tu peux nous parler de ce que tu manges ? Est-ce que le sommeil est important pour récupérer ? Est-ce que tu es dans le jeu FIFA ?

Avec le sourire, Mickaël Biron s’est prêté au jeu en essayant de répondre plutôt directement aux questions

« Oui je suis dans FIFA…pour la Gold Cup ce sera difficile…pour le mercato, je ne sais pas encore si je resterai à Nancy…Le sommeil est capital pour la récupération tout comme manger équilibré, ça fait partie des éléments de performance…J’ai connu mes coéquipiers l’an dernier et ça se passe bien avec eux… »

 

Birone et jeunes New Star
Les jeunes du New-Star et de l'UJ Redoute ont apprécié ce plateau foot au stade de Ducos.

Auteur de 12 buts durant la saison, Mickaël Biron (24 ans en août) est le meilleur buteur de son club. S’il a percé sur le tard, le Ducossais rêve de jouer en Angleterre. Son profil semble plaire et sa saison a attiré des agents aux propositions multiples, pas de précipitation, le n°7 des rouge-et-blanc de l’AS Nancy-Lorraine laisse ses agents analyser les offres

« Pour le moment, je profite des vacances pour souffler. La saison a été éprouvante et il est important de se resourcer et de penser à autre chose. Nous avons fini 8e mais on aurait pu prétendre à mieux… Si je reste à Nancy, je crois que notre objectif sera clairement la montée en Ligue 1 ».

 

Le football professionnel et ses obligations "On est attendus de partout.."

Et revenant sur la vie d’un footballeur professionnel, Mickaël Biron mesure la différence entre les deux vies

« Quand on signe pro, on est loin du monde amateur. Il y a des devoirs et beaucoup de responsabilités. On est attendus de partout et dans une ville comme Nancy qui est une ville de football, il y a cette passion et la ferveur populaire, nous n’avons pas le droit de baisser les bras…. Le foot pro, c’est le physique, l’hygiène alimentaire, le travail invisible et le mental, la cohésion de groupe, la solidarité et l’abnégation permanente pour atteindre un haut niveau de performance »

 

Mickaël Biron
L'attaquant de l'AS Nancy-Lorraine a accepté de répondre à la multitude de questions des jeunes footballeurs venus à sa rencontre ©K Sivatte

Pour le jeune martiniquais qui a dû batailler avant de signer professionnel, il y a eu des doutes

"Pour être honnête, à un moment j’ai douté. Après la Suisse, je suis revenu en Martinique et je voulais arrêter le foot de haut niveau. Ma famille et des amis m’ont poussé à me battre et à m’accrocher, c’est aussi grâce à eux que je suis professionnel aujourd’hui. Merci, ils se reconnaîtront… »

Et parmi les éducateurs ayant bien connu Mickaël Biron, il y a celui qui l’a accueilli pour ses premiers pas au New Star, Joël Diphé

« Il a été formé ici à l’école de foot en 2006/2007. Il avait des qualités et il a été accompagné comme on pa pu comme d’autres de chez nous d’ailleurs. Pour ce rassemblement avec les petits de 6 à 11 ans, l’idée était de montrer aux enfants que l’on peut commencer à l’école de football et réussir même s’il ne faut pas vendre du rêve. Mais certains en ont envie plus que d’autres donc il faut des modèles comme Micka Biron ou encore Mattéo Ahlinvi professionnel au Nîmes Olympique. Ils sont passés chez nous… Avec un parrain comme Mickaël, les enfants du New Star et de l’UJ Redoute ont la possibilité d’échanger avec un pro et c’est sympa pour eux »

Joël Diphé, cadre technique au New-Star, responsable de l'école de football

 

Biron et Mézoéla
Le président Mézoéla a remercié Mickaël Biron d'être venu au contact des jeunes footballeurs et a souhaité que d'autres enfants issus du New-Star aient la même trajectoire. ©K. Sivatte

Pour le président du New Star Lucien Mézoéla, ce type de rassemblement est important dans le cadre de la structuration de la vie associative et les éléments-repères sont les bienvenus

« Je remercie Mickaêl d’être venu au contact des enfants et à ces petits comme les autres, je leur dis que seul le travail paie. Il faut y croire, se donner les moyens pour percer dans le football de haut niveau. Mais attention, priorité au travail scolaire, ça va de pair avec le foot. De toutes les façons, vos parents seront là pour vous le rappeler pour ceux qui seraient tentés de privilégier le ballon et d’oublier leurs cahiers… »

Lucien Mézoéla, président du New-Star de Ducos

Un rassemblement pour un plateau football toute une matinée, des enfants heureux de jouer au foot avec un bel accompagnement des parents et des bénévoles du club, le New Star continue à développer la discipline au profit des petits pour un club à l’architecture solide. On ne peut que leur souhaiter de belles saisons de football et que cette pépinière poursuivre son œuvre de formation des jeunes footballeurs et grands hommes de demain.