Eau potable : les gestes simples pour l’économiser

eau potable
eau potable
©Pxhere
Des communes de Martinique souffrent de restrictions d’eau à cause des coupures tournantes. Selon les prévisions météorologiques "le temps reste sec" (au moins jusqu’au 13 avril 2020). C’est l’occasion de rappeler quelques gestes simples afin d’économiser la ressource.
En cette période de sécheresse où les pluies se font rares, les unités de production rencontrent des difficultés pour garantir aux usagers une distribution régulière.

Les débits des cours d’eau sont inférieurs aux moyennes saisonnières et la sécheresse s’est désormais installée. En particulier, les débits de La Lézarde et de Rivière Blanche ont franchi les seuils d’alerte depuis plusieurs jours »

(Préfecture de Martinique).
 

Côté météo, d’après les prévisions pour les prochains jours, "le temps reste sec" (au moins jusqu’au lundi de Pâques, 13 avril 2020), conséquences des tours d’eau mises en place par la SME et ODYSSI, pour une distribution plus équilibrée.
 

Les gestes économes à adopter


Cette situation temporaire mais récurrente chaque année, faute de retenues collinaires ou d’usine de désalinisation, contraint les usagers aux gestes éco-citoyens afin d’économiser la ressource.

A la maison…
- La douche plutôt que le bain dans une baignoire.
- On ferme l’eau quand on se brosse les dents, quand on se lave les mains ou quand on se rase.
- Ne pas laisser couler l’eau pendant la vaisselle. Il vaut mieux remplir le bac de rinçage.
- Faire fonctionner le lave-linge ou le lave-vaisselle que lorsque la machine est pleine ou en utilisant la touche demi-charge.
- Réduire l’emploi des programmes de prélavage (ce type de programme n’est plus nécessaire avec les machines récentes).
- Réparer rapidement une chasse d’eau qui fuit ; (ce défaut peut représenter plusieurs dizaines de m3 par an).
 

Attention aux fuites  


- Ne pas laisser pas un robinet goutter (une fuite légère peut représenter une perte de 35 000 litres d’eau par an). Pour essayer de détecter ces fuites, il est recommandé de surveiller le montant des factures et de relever le compteur tous les mois.
- S'équiper si possible d'un limiteur de fuites (pour fermer l’arrivée d’eau en cas de rupture subite d’une conduite ou en cas de perte).
- Installer une douchette à faible débit et utiliser le bouton pour arrêter la douche située sur le pommeau (par exemple lors d’un shampoing où le jet d’eau n’est pas indispensable).
- Préférer si possible un robinet thermostatique permettant de régler la chaleur de l’eau au préalable, afin de ne pas la laisser couler inutilement en cherchant la bonne température. De même, un limiteur de débit et mousseur est un système installé à la sortie du robinet pour limiter le débit de l’eau. En combinaison avec un mousseur, il permet un jet suffisant pour un rinçage satisfaisant.

Au jardin…
- Utiliser l’eau de lavage des légumes ou l’eau de pluie pour arroser les plantes. (La gestion des eaux pluviales est régie par le Code Civil, articles 640-641-681), qui indique que "tout propriétaire a le droit de disposer et d’user des eaux pluviales qui tombent sur son fond".
 

Une citerne comme réserve


L’eau de pluie peut être récoltée dans une citerne ou dans un simple tonneau. Elle peut servir à l’arrosage du jardin, au lavage de la voiture, au nettoyage de la maison, à faire la lessive... et permet d’économiser des centaines de litres d’eau par an.

Citerne pour eau de pluie
Prototype de citerne d'eau de pluie. ©Odyssi

Laver sa voiture en station


Sur son site officiel, la préfecture rappelle les interdits :
  • L’arrosage des pelouses, jardins, espaces verts et terrains de sport.
  • Le lavage des véhicules et des bateaux hors des aires de lavages spécialisées, équipées de dispositifs haute pression économe en eau. (Une station de lavage nécessite seulement 60 litres d’eau au lieu des 200 litres avec un tuyau d’arrosage d'après les spécialistes de la distribution).
  • La vidange et le remplissage des piscines.
  • La vidange des réserves d’eau potable.
Enfin sur la voie publique, toute fuite sur le réseau d’eau potable doit être signalée aux services responsables de la distribution de l’eau :
La SME 0969 32 97 22 ou ODYSSI 0596 71 20 10