Les écologistes soutiennent l'occupant sans titre d'une maison détruite par décision de justice

environnement
Assaupamar
militants de l'Assaupamar et d'autres associations sur le terrain samedi 30 mars 2019 ©Martinique la 1ere
Les écologistes de l'Assaupamar et d'autres associations se sont mobilisés hier (samedi 30 mars) quartier Monnerot au François. Ils ont apporté leur soutien à un homme dont la maison a été détruite sur l'injonction de l'ONF. Le face à face a été tendu entre écologistes et gendarmes sur le terrain.
La maison de Joseph Nomis a été détruite par les services de l'État, mardi  dernier (26 mars 2019) au quartier Monnerot. au François.

Cette affaire qui oppose l’Office National des Forêts à un occupant sans titre d'une maison a fait l’objet d’une décision de justice. La maison a été construite depuis 1936, et la municipalité depuis plusieurs années a régulièrement soutenu la demande de régularisation déposée par l'occupant.

La manifestation de soutien des associations écologistes en faveur de Joseph Nomis a été très tendue sur le terrain, les esprits se sont échauffés par moments.

(Re)voir le reportage d'Alain Livori et de Marc-François Calmo

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live