publicité

Les écologistes soutiennent l'occupant sans titre d'une maison détruite par décision de justice

Les écologistes de l'Assaupamar et d'autres associations se sont mobilisés hier (samedi 30 mars) quartier Monnerot au François. Ils ont apporté leur soutien à un homme dont la maison a été détruite sur l'injonction de l'ONF. Le face à face a été tendu entre écologistes et gendarmes sur le terrain.

militants de l'Assaupamar et d'autres associations sur le terrain samedi 30 mars 2019 © Martinique la 1ere
© Martinique la 1ere militants de l'Assaupamar et d'autres associations sur le terrain samedi 30 mars 2019
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
La maison de Joseph Nomis a été détruite par les services de l'État, mardi  dernier (26 mars 2019) au quartier Monnerot. au François.

Cette affaire qui oppose l’Office National des Forêts à un occupant sans titre d'une maison a fait l’objet d’une décision de justice. La maison a été construite depuis 1936, et la municipalité depuis plusieurs années a régulièrement soutenu la demande de régularisation déposée par l'occupant.

La manifestation de soutien des associations écologistes en faveur de Joseph Nomis a été très tendue sur le terrain, les esprits se sont échauffés par moments.

(Re)voir le reportage d'Alain Livori et de Marc-François Calmo
soutien des écologistes

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play