publicité

L'économie martiniquaise retrouve un peu de vigueur fin 2017

Les données économiques de la Martinique en 2017 ont été dévoilées, mercredi 20 juin, à Fort-de-France. Le chômage se stabilise, les crédits à la consommation sont en hausse, les importations augmentent légèrement, la production agricole a été morose, le transport aérien poursuit sa croissance.

© Pixabay-Martinique 1ère
© Pixabay-Martinique 1ère
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
L'INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) a collecté l'ensemble des informations sur la Martinique. L’activité économique se redresse progressivement. Les encours bancaires de crédits à la consommation des ménages et de crédits d’investissement des entreprises sont bien orientés.
En 2017, le nombre de demandeurs d’emploi progresse en Martinique (Évolution du nombre de demandeurs d'emploi en fin de mois selon la catégorie ) © Pôle emploi ; Dares.
© Pôle emploi ; Dares. En 2017, le nombre de demandeurs d’emploi progresse en Martinique (Évolution du nombre de demandeurs d'emploi en fin de mois selon la catégorie )
Le taux de chômage se stabilise et concerne 27 000 personnes, soit 18 % de la population active.
Les ménages consomment indépendamment du chômage avec une inflation relativement faible en 2017 (+0,5%).

Les encours de crédit à l’habitat gagnent en dynamisme par rapport à 2016 (+3,7% contre +2,7 %). Il en est de même pour les crédits à la consommation (+7 % après 6,6% en 2016).



Un autre signe ne trompe pas. On assiste à une augmentation du nombre de véhicules particuliers neufs de l’ordre de 27% entre 2014 et 2017. Parallèlement, les encours de crédits aux entreprises s’inscrivent également en progression (+4,4%). Les autorisations de construction en 2017 repartent à la hausse (+6%) mais ne compensent pas l’importante chute de 27% survenue en 2016.
Baisse des immatriculations de petites cylindrées, hausse des cylindrées intermédiaires © SOeS, SIDIV.
© SOeS, SIDIV. Baisse des immatriculations de petites cylindrées, hausse des cylindrées intermédiaires
Les tarifs de l’énergie ont participé à la progression du niveau général des prix. Au cours de l’année 2017, les prix ont augmenté de 0,5% en Martinique. 



Les indicateurs du commerce extérieur se dégradent. Les importations de la Martinique augmentent légèrement de 3,2% malgré une baisse de la démographie. Pour la troisième année consécutive, les exportations de biens et de services chutent fortement (-17,4%), entraînant le déficit commercial à un niveau jamais atteint depuis 2012.
Stabilité des sociétés, baisse des micro-entreprises © Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirène).
© Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirène). Stabilité des sociétés, baisse des micro-entreprises
L'agriculture qui a souffert des évènements climatiques et de la tempête Maria, enregistre une chute de 30 % de la production de banane. L’année 2017 s’accompagne également d’une diminution du prix moyen de la banane martiniquaise. De plus, Matthew impacte la production de canne qui diminue de 7,8 %. Sa richesse en saccharose demeure faible : 10,71 g de sucre pour 100 g de canne, soit près de deux points de moins par rapport aux années 2012 à 2015.

Le transport aérien poursuit sa croissance amorcée en 2016. Le flux de passagers continue sa progression, supérieure de 2,9 % par rapport à l’année 2016. Cette progression impressionnante de passagers, grâce à la croisière, est dopée par les évènements climatiques qui ont affecté les îles du nord des Antilles. Pour la croisière, le nombre de visiteurs dépasse le seuil des 500 000. Le flux de croisiéristes représente 39 % de la fréquentation, soit une progression de 44,5 % par rapport à 2016. Les dépenses directes des touristes sont évaluées à 424,8 millions d’euros, soit une progression de 28,9 % par rapport à 2016.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play