martinique
info locale

Élections américaines : Obama, symbole perpétuel

monde
Barack Obama
Barack Oabama, 44e président des États-Unis ©whitehouse.gov
D’ici mercredi 9 novembre,  les électeurs américains auront choisi leur président ou leur présidente. Barack Obama devra céder sa place, huit ans après son élection hautement symbolique
Au-delà de la déception générée par sa politique, le premier président américain noir, Barack Obama, va demeurer un symbole. Président noir, avez-vous dit ? Qui ne se souvient de la polémique née lors de son élection, il y a huit ans, sur sa naissance, son origine, sa couleur de peau ? Une controverse révélant à l’époque l’immense difficulté pour les Africains-Américains d’être reconnus comme Américains à part entière. Arrivés il y a quatre siècles comme captifs ou esclaves, ils ont portant puissamment contribué à faire des États-Unis la première puissance mondiale. Tout le monde le sait dans le monde entier, sauf aux États-Unis même, apparemment.
 
Président noir, avez-vous dit ? Précisément, Obama n’a jamais voulu ou pu se compter comme le président des Noirs, ce qui n‘aurait eu aucun sens. Il n’empêche, en Martinique aussi, une certaine fierté avait été ressentie à l’occasion de son élection. Même s’il aura déçu par une politique internationale arrogante, dans la plus pure tradition de l’impérialisme américain, il restera comme celui qui a fait bouger les lignes en rendant possible l’inimaginable.
 
Président noir, avez-vous dit ? Au-delà de la frustration face à l’inachevé et aux promesses non tenues, la force du symbole d’Obama à la Maison Blanche va demeurer. Au-delà du prosaïque du réalisme politique, il est bon de rappeler que les peuples ont parfois besoin de symboles. Pour sublimer leurs difficultés, pour espérer en l’avenir.
 
Publicité