Élections territoriales : le député Jean-Philippe Nilor est la tête de la liste Ansanm pou péyi nou

élections 2021
Jean-Philippe Nilor
Jean-Philippe Nilor, tête de liste Ansanm pou peyi nou (territoriales juin 2021). ©Christine Cupit

Le député Jean-Philippe Nilor, Péyi-A et ses partenaires, confirment leur participation aux élections territoriales des 20 et 27 juin 2021 avec la liste Ansanm pou péyi nou. Engagement confirmé ce dimanche matin (25 avril 2021) en particulier sur les réseaux sociaux.

Les militants de Péyi-A et leurs alliés se sont retrouvés (dimanche 25 avril 2021) dans un hôtel de Fort-de-France pour une déclaration de candidature très attendue, diffusée simultanément sur les réseaux sociaux. 

Les femmes et les hommes qui constituent ce regroupement considèrent qu'après "deux ans (depuis février 2019) de co-construction de partages et d'engagements", le moment est justement venu de partager avec les électeurs "une vision de la Martinique" avec une liste baptisée : Ansanm pou péyi nou.

Afin de se donner les chances d'un rassemblement le plus large possible, le groupe Péyi-A, co-présidé par le député Jean-Philippe Nilor et le maire du Prêcheur Marcellin Nadeau, s'entoure d'autres organisations.

Militants politique Ansanm pou peyi nou
Les militants de la liste Ansanm pou peyi nou (dimanche 25 avril 2021) dans un hôtel de Fort-de-France pour la déclaration de candidature. ©Dominique Legros

Cette coalition se veut conséquente. Elle se compose du Rassemblement Démocratique pour la Martinique (RDM), de Claude Lise (actuel président de l'Assemblée) et Hugues Toussay, maire du Diamant, Les Ateliers schoelchérois de Franck Sainte-Rose Rosemond, Martinique Citoyenne de Nathalie Jos, le groupe Patriote IEMO (Informer, Éduquer, Mobiliser, Organiser) de Marcel Thelcide, le maire du Vauclin Georges Cleon, le maire du François Samuel Tavernier, la députée Manuela Keclard Mondésir et son groupe nouvelles alternatives citoyennes), Les Insoumis Martinique et Thierry Renard.

Ansanm Pou Peyi Nou, militants politiques
Quelques membres de la liste Ansanm Pou Peyi Nou dont Aurélie Nella, mairesse de Ducos (robe bleue). ©Christine Cupit

Des représentants d'associations et de mouvements politiques venus confirmer leur adhésion à cette liste pour obtenir la majorité à la Collectivité Territoriale de Martinique. Marcellin Nadeau affirme que l'objectif premier, est "la transformation profonde pour le pays".

Des objectifs prioritaires

 

Ansanm Pou Peyi Nou dresse une liste de 6 urgences :

 ♦Alimentaire et sanitaire 

♦Climat, risques majeurs et transition  écologique

 ♦Attractivité et démographie 

♦Cohésion sociale et solidarité 

♦Éducation culture et identité 

♦Urgence démocratique  et citoyenne 

Les partisans de cette coalition font aussi du rééquilibrage de l'aménagement du territoire une priorité. "Entre le centre et le reste du territoire", soulignent-ils. 

Et dans le domaine de la reconquête du marché intérieur, tous se prononcent pour un nouveau modèle d'agriculture saine et nourricière et pour assurer la survie de la pêche.

Ansanm Pou Peyi Nou, militants politiques
De gauche à droite, Marcellin Nadeau, Claude Lise et Jean-Philippe Nilor. ©Christine Cupit

La présentation de la liste Ansanm pou péyi nou et son ambitieux programme, donnent un vrai coup d'accélérateur à la campagne des élections territoriales à venir (20 et 27 Juin 2021). 

La coalition Ansanm pou péyi nou
La coalition Ansanm pou péyi nou autour de Jean-Philippe Nilor, Claude Lise et Marcellin Nadeau. ©Christine Cupit
Hugues Toussay
Hugues Toussay, le maire du Diamant (RDM). ©Dominique Legros
Franck Sainte-Rose-Rosemond
Au premier plan, Franck Sainte-Rose-Rosemond des Ateliers Schoelchérois. ©Dominique Legros
Manuela Keclard-Mondésir
Manuela Keclard-Mondésir (groupe nouvelles alternatives citoyennes). ©Dominique Legros

 

Têtes de liste enregistrées à ce jour
  1. Jean-Philippe Nilor (Ansanm pou péyi nou)
  2. Yan Monplaisir (divers)
  3. Ralph Monplaisir (droite)
  4. Serge Letchimy (PPM, Parti Progressiste Martiniquais)
  5. Béatrice Bellay (Fédération socialiste de Martinique)
  6. Philippe Petit (UDEM, Union des Démocrates et Écologistes de Martinique) 
  7. Daniel Robin (divers)
  8. Philippe Jock (divers)
  9. Olivier Berisson (divers)
  10. Alfred Marie-Jeanne (MIM, Mouvement Indépendantiste Martiniquais )
  11.  Max Orville (Renaissance Martinique)