Coronavirus : 7 syndicats de Martinique réclament "une politique d’urgence sanitaire" pour les personnes âgées

coronavirus
Personnes âgées
Scène de retour de pêche en Martinique ©JOSE PABLO OROZCO MARIN CC BY-NC-ND 2.0
Dans une lettre ouverte en date du 7 avril 2020, une intersyndicale de retraités et associations de personnes âgées de Martinique, interpellent le préfet sur la situation des séniors en général et "sur le danger sanitaire et social du fait de cette pandémie".
Ce courrier daté du 7 avril 2020, attire l’attention de Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique, d’abord "sur le danger sanitaire et social du fait de cette pandémie qui touche tout le monde, et généralement les plus précaires, retraités(es), personnes âgées, mal logés, et sans abris".

Mais dès les premiers paragraphes, l’intersyndicale pointe du doigt les difficultés plus générales du secteur santé en Martinique.

Nous vous alertons, sur l’état critique du système de santé, devenu exsangue par manque de budget, de lits et de personnels. Car, il n’y a pas de fatalité, il vous faut régler le problème d’insuffisance voire absence criminelle de matériels (masques chirurgicaux ou FFP2, sur-blouses et autres tenues de protection, gel hydro- alcoolique) pour protéger personnels soignants ou non des EHPAD, médecins et services d’aide à domicile. 

(Intersyndicale)

"40 000 retraités sous le seuil de pauvreté


Chiffres à l’appui, les organisations argumentent aussi sur les ressources des grandes personnes, en soulignant que "seuls 3 187 des 60.000 pensionnés du régime général touchent plus de 1200€. Ce n’est donc pas moins de 40 000 retraités qui vivent sous le seuil de pauvreté".

Qui peut dire, combien d’entre toutes ces personnes seront contraintes de lâcher prise parce que sans aide et sans moyens ? Qui peut dire combien d’entre toutes ces personnes âgées, vulnérables se sentant abandonnées, confinées chez elles, seront les victimes des atermoiements de la politique sociale menée en
Martinique ?   

(Intersyndicale)

Personnes agées
©CTM

Des crédits pour soignants et séniors


Au-delà du constat, les 7 organisations syndicales font plusieurs propositions au représentant de l’Etat. Parmi celles-ci, le vote de "crédits supplémentaires importants pour le CHU de Martinique, afin que l’hôpital dispose des moyens thérapeutiques adéquats".
D’autres fonds sont réclamés pour l’acquisition de matériels (masques, dispositifs de réanimation...) destinés aux personnels de santé.

Autres attentes : des moyens pour les cliniques privées dans le cadre de la prise en charge des victimes du coronavirus, la réquisition des hôtels et établissements d’hébergement, pour "faciliter" l’isolement des personnes mises en quarantaine.

Les syndicats ont ajouté à la liste, "la mise en œuvre d’un plan global, pour couvrir les besoins de la dépendance, telle que la création d’EHPAD publics pour les soins et la médicalisation des personnes âgées", avant de conclure :

Il est urgent que pour la Martinique, il soit décidé et voté dès aujourd’hui, les moyens d’un véritable Plan Marshall, pour être à la hauteur des enjeux démographiques pour l’horizon 2040.

Les organisations de l’intersyndicale et les associations signataires :

FGR-FP / Michel LARRIBE
CGTM / Louis MAUGÉE
CGTM-FSM / Hugues ETIFIER
CDMT / Max DORLÉANS
FSU / Régine BELLAY
CFTC / Yolande GOLD-DALG
FMAC / Rosalie DUNON
Les Outre-mer en continu
Accéder au live