En Martinique, SOS KRIZ est à l'écoute de la détresse et de la souffrance humaine 24h/24

solidarité
SOS KRIZ
Une quarantaine de préventeurs en formation pour devenir des écoutants à SOS Kriz. ©SOS KRIZ

Au service des autres, en vue de prévenir une crise suicidaire, mais pas seulement, SOS Kriz est de plus en plus sollicité pour apporter une écoute et répondre à la souffrance des appelants. 40 préventeurs ont suivi une formation pour intervenir efficacement pour aider les personnes en détresse.

Avoir le souci de l'autre, être volontaire, disponible, en bonne santé physique et mentale, avoir envie de s'engager et d'aider celui qui est en souffrance et  bien sûr avoir suivi une formation de 16 h et des immersions à SOS Kriz.

Fabienne Sainte-Rose, secrétaire de l'association SOS Kriz et formatrice des préventeurs.

 

Le profil des écoutants, hommes ou femmes, à partir de 21 ans est avant tout celui qui se préoccupe de l'autre, de sa souffrance et de son mal-de-vivre. 

Catherine est l'une des préventrices (écoutante) de SOS Kriz. Elle a bien voulu nous livrer son expérience de plusieurs années au sein de l'association.

Être utile à son prochain 

ITW

 

Les appelants sont souvent des femmes, entre 25 et 77 ans, des femmes seules, des femmes victimes de violences conjugales, des hommes qui connaissent des problématiques d'alcool ou de drogue par exemple, des institutions aussi, des chefs d'établissements inquiets pour leurs élèves qui présentent des idées suicidaires, des appels de personnes qui sont confrontées à des actes homophobes dans leur famille, dans leur travail, dans la rue... on reçoit des demandes d'aide de partout. 

Fabienne Sainte-Rose, secrétaire de l'association SOS Kriz et formatrice des préventeurs.

 

Apprendre à écouter 

 

Interview

 

Numéro vert de l'association (0 800 100 811) et également via son site internet : sos.kriz@gmail.com.

Les 6es rencontres avec SOS KRIZ sont organisées les 1er et 2 juillet 2021.

Au programme, projection de film et échanges autour du thème des violences avec les professionnels de santé.