publicité

L'État mobilise toutes les énergies pour ramasser les algues sargasses

Les échouages massifs d'algues sargasses sur les côtes amènent les acteurs locaux à mettre en oeuvre un plan d'action opérationnel. Franck Robine, le préfet de Martinique s'est rendu dans le port de Cosmy à Trinité hier (mercredi 2 mai), où vingt jeunes du RSMA procèdent à l'enlèvement des algues.

Franck Robine était entouré de Frédéric Buval, maire de Trinité, du responsable du RSMA et du sous-préfet Emmanuel Baffour © Préfecture
© Préfecture Franck Robine était entouré de Frédéric Buval, maire de Trinité, du responsable du RSMA et du sous-préfet Emmanuel Baffour
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le , mis à jour le
Le préfet s’est rendu à Trinité hier (mercredi 2 mai) pour mesurer l’ampleur des échouages des algues sargasses sur le littoral. Le représentant de l’Etat a constaté à Cosmy, les moyens mis en œuvre pour la récolte des algues.

Valeur limite


La situation se complique sur le terrain. Dans certaines zones de l'île, les plus exposées, les mesures d’hydrogène sulfuré sont élevées.  Par exemple, Madininair a relevé pour la journée du lundi 1er mai, 3,80 ppm au quartier Frégate Est au François alors que la situation devient particulièrement inquiétante à partir de 5 ppm (partie par million, terme utilisé en sciences (toxicologie, formulation, chimie... ).
Les évacuations ne sont pas à l'ordre du jour a expliqué Franck Robine.

(Re)voir le reportage de Corinne Jean-Joseph et Patrice Chateau Degat

Des moyens supplémentaires


En mars dernier,  le préfet avait débloqué une enveloppe de 700 000 euros pour les communes touchées. La semaine dernière, le gouvernement a annoncé le versement de 1 million 800 000 euros à l’ensemble des îles concernées.
Franck Robine annoncera d'autres mesures vendredi 4 mai.  Des moyens supplémentaires octroyés par l'État pour lutter contre l'invasion des sargasses. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête