publicité

L'Etat valorise les emplois francs pour réduire le chômage dans les quartiers

La sous-préfète à l’égalité et à la cohésion sociale, Clara Thomas, s’est rendue ce matin (11 juillet 2019), dans une supérette de proximité à Fort-de-France, afin de rencontrer les utilisateurs du dispositif emplois francs.

La sous-préfète à l’égalité et à la cohésion sociale, Clara Thomas à la rencontre des emplois francs dans une supérette de proximité située aux Terres Sainville à Fort de France. © Pedro Monnerville
© Pedro Monnerville La sous-préfète à l’égalité et à la cohésion sociale, Clara Thomas à la rencontre des emplois francs dans une supérette de proximité située aux Terres Sainville à Fort de France.
  • Pedro Monnerville
  • Publié le
L'emploi franc est une aide financière de l’Etat à une entreprise qui embauche un demandeur d’emploi résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. "Ce dispositif emploi franc est une réelle opportunité pour la Martinique", selon Clara Thomas, sous-préfète à l’égalité et à la cohésion sociale.

Clara Thomas

Clara Thomas valorise les emplois francs.

Les détracteurs parlent de pansement en matière d’emploi


Avec 69 millions d’euros injectés par l’Etat dans la politique de l’emploi et quelques 94 millions par la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM), les autorités ont tenu à rappeler les efforts réalisés dans ce domaine. Le premier emploi franc de Martinique a été signé le 4 avril dernier en présence d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer. Le dispositif est cependant critiqué, car pour ses détracteurs il ne constitue qu’un pansement en matière d’emploi. Un avis que réfute Clara Thomas.

Clara Thomas

Clara Thomas, est sous-préfète à l’égalité et à la cohésion sociale.
Une supérette de proximité située aux Terres Sainville à Fort de France. © Pedro Monnerville
© Pedro Monnerville Une supérette de proximité située aux Terres Sainville à Fort de France.

Une opportunité pour les jeunes des quartiers


Manuella Blandy est la gérante d'une supérette. C'est l’une des premières à utiliser ce dispositif emploi franc dans le quartier (parfois au coeur de l'actualité pour faits de violence), des Terres Sainville (Fort-de-France). "Un dispositif qui répond à une utilité surtout en matière d’insertion des jeunes du quartier. C’est l’occasion d’avoir une réelle activité et de participer à la vie de son environnement immédiat", dit-elle.

Manuella Blandy

Manuella Blandy, est gérante de supérette aux Terres Sainville (Fort-de-France).
Plusieurs autres emplois francs sont prévus notamment à Fort de France dans les quartiers de Sainte-Thérèse, Bon-air, Volga-Plage, Haut-Dillon, et d'autres quartiers du Lamentin, du Robert et de Sainte-Marie.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play