Flambée de violences urbaines dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 novembre en Martinique

social
61a0c47f3ef5c_violence.jpg
des feux au boulevard général de Gaulle à Fort-de-France ©Christine Cupit
La nuit du jeudi 25 au vendredi 26 novembre 2021, a été marquée par de nombreuses violences urbaines, un peu partout dans la Martinique. Pillages de magasins, jets de projectiles affrontements entre émeutiers et policiers, la nuit a été très mouvementée.

La Martinique a connu une nouvelle nuit d’émeutes  avec des exactions graves : barricades en feu, cambriolages et dégradations par incendies, racket systématique des automobilistes aux abords des barrages.

 

Situation tendue sur le territoire

 

Il y a eu plusieurs affrontements violents entre émeutiers et forces de l'ordre. Des individus ont pris pour cible les forces de sécurité avec des tirs par arme à feu. Les  gendarmes ont riposté par des tirs de flash ball et de grenades lacrymogènes.

Des barrages ont été enlevés à Schoelcher, au rond-point d'Ozanam, à Case-Pilote, à Saint-Pierre à Saint-Joseph.

Dans un communiqué le Parquet de Fort-de-France signale que dans la nuit, un gradé de la gendarmerie qui intervenait avec ses collègues sur un cambriolage, a été violemment heurté par le véhicule des pilleurs. Il est grièvement blessé et est opéré ce vendredi.

Le portail de la résidence du préfet a été incendié par des individus cagoulés : l’intervention rapide des policiers a permis de limiter les dégâts.

Quatre journalistes de la presse nationale, ont essuyé trois tirs de la part d'hommes circulant en moto à Fort-de-France, alors qu'ils étaient en train de filmer et de prendre des photos d'un barrage en feu.

Des interpellations

Les pillages se sont poursuivis cette 4e nuit, et ciblent plusieurs commerces alimentaires et de produits de téléphonie dans toute la Martinique.

A Fort-de-France, Auchan Dillon a été dévalisé.

61a0c85607686_img-6352.jpg
Magasin Auchan de Dillon ©Thierry Sokkan

Des individus se sont introduits dans le Carrefour Express et dans un Eco Max. 

Les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation de 11 personnes pour les faits de la nuit dernière (course-poursuite dans Fort-de-France, pillage, dégradation...)

Les premières enquêtes ouvertes suite aux faits de la nuit du mardi 23 au mercredi 24 novembre aboutissent ce jour à la présentation de trois individus au parquet de Fort-de-France. Ils seront jugés en comparution immédiate pour port d’arme de catégorie B, dégradations par incendies, violences avec armes sur personnes dépositaires de l’autorité publique et leur placement en détention sera requis. Ces comparutions seront différées ou non suivant l’état d’avancement des procédures. Les autres enquêtes se poursuivent sous la direction des magistrats.

Clarrisse Taron

Procureur de la République

Nouvelle rencontre intersyndicale /préfet

L'annonce d'une nouvelle rencontre avec la préfecture a été faite par Bertrand Cambusy, le porte-parole de l'intersyndicale, ce vendredi matin dans le journal de 7 heures de Martinique la 1ere radio.

L'intersyndicale de Martinique réclame le retrait de la loi sur l'obligation vaccinale et du pass sanitaire. La première tentative d'échanges avec le préfet, en présence du président du conseil exécutif de la CTM, n'a pas été concluante. 
 L’ intersyndicale affirme que les éléments apportés lors de cette réunion ne sont pas concluants.

Les deux parties se retrouvent ce vendredi 26 novembre 2021