martinique
info locale

Les forces de l'ordre traquent toujours Ménélick Surena, l'auteur présumé de l'assassinat d'un étudiant au Marin

faits divers
Ménélick Surena
Ménélick Surena, recherché dans le cadre d'un assassinat au Marin le samedi 6 juillet 2019. ©Parquet FdeF
Ménélick Surena n'a toujours pas été arrêté plus de quinze jours après l'appel à témoin lancé par le procureur de la République de Fort-de-France. Cet homme, réputé dangereux, est désigné comme l'auteur-présumé des tirs qui ont tué Nelson Williams, 21 ans, le 6 juillet 2019 au Marin.
Toutes les unités des forces de l'ordre et en particulier la section de recherches de la gendarmerie, traquent ce mardi 23 juillet 2019 et depuis plusieurs jours Ménélick Surena, un martiniquais de 32 ans, qui serait armé et donc dangereux selon le procureur de la République de Fort-de-France.
 

Un suspect déjà maintes fois condamné


Selon nos informations, le suspect qui fréquente "un cercle de trafiquants de drogue" de Sainte-Lucie et Martinique, pourrait chercher à se réfugier sur l'île voisine du sud, mais n'aurait pas la logistique nécessaire pour être à l'abri. Les enquêteurs pensent qu'il se trouve toujours sur le territoire martiniquais grâce à un réseau de complices.

Ménélik Suréna, est défavorablement connu de la justice. Il compte 15 condamnations entre 2005 et 2015 pour violences, trafic de stupéfiants, vols aggravés, délits routiers...

 

Tué en allant vendre deux paires de chaussures


L'homme en cavale, est désigné comme l'auteur présumé des coups de feu qui ont provoqué la mort de Nelson Williams, à la cité Garifuna au Marin. Cet étudiant martiniquais âgé de 21 ans, en vacances en Martinique, poursuivait de brillantes études à montpellier.

Ce jour là, (samedi 6 juillet 2019), en fin d'après-midi, Nelson Williams s'est rendu à la cité Garifuna au Marin pour vendre deux paires de chaussures. Ménélik Suréna aurait ouvert le feu sur Nelson et Steeven, son cousin de 26 ans. Nelson Williams n'a pas survécu à ses blessures, le cousin de la victime, est lui hors de danger.
Publicité