martinique
info locale

Assises de Fort-de-France : 15 et 7 ans de prison pour les auteurs de la mort de Georges Bodol

justice fort-de-france
Georges Bodol
Georges Bodol (1960/ 2016) ©Martinique 1ère
La cour d'assises de Fort-de-France reconnaît la culpabilité du chef d'entreprise Georges Matinda et de Raphaël Nandor, employé de la mairie de Fort-de-France, dans la mort en 2016 de l'entrepreneur Georges Bodol.
Le chef d'entreprise, Georges Matinda est condamné à 15 ans de prison, son complice, Raphaël Nandor, employé de la mairie de Fort-de-France, écope lui de 7 ans de prison.

Décision de la cour d'assises de Fort-de-France, rendue samedi (21 septembre 20129), au terme d'une très longue délibération.

La culpabilité des deux hommes est reconnue dans la séquestration qui a entraîné la mort de Georges Bodol. Ce chef d'entreprise originaire du Saint-Esprit, âgé de 55 ans, retrouvé inconscient et ligoté dans une voiture en feu, sur le parking d'un hypermarché de Dillon à Fort-de-France le 5 janvier 2016. Une dette de 4 000 Euros est à l'origine du drame.
 
Publicité