martinique
info locale

Coronavirus : les plaisanciers sont-ils incontrôlables?

coronavirus fort-de-france
Marina Fort-de-France
La marina de l'Etang Zabricot à Fort-de-France. ©RS
3 petits bateaux de croisière, uniquement occupés par les équipages, sont actuellement dans la baie de Fort-de-France. Selon des témoignages reçus, plusieurs bateaux de plaisance ont débarqué certains des occupants des 3 navires. Ces débarquements sont-ils légaux?
Tout aurait commencé le mardi 18 mars 2020. Un premier rapport de la Marina de l'Étang Z'abricot à Fort-de-France, fait état de la présence sur le port de plaisance, d'italiens sortis d'un emplacement réservé à un autre bateau.
Selon ce même rapport ils auraient été débarqués puis laissés sur le port alors qu'ils n'avaient ni billet d'avion de retour ni point de chute.

Ils auraient ainsi erré dans la marina pendant au moins une nuit. Depuis ils auraient disparus des radars. Ont-ils regagné l'Italie par avion ou sont-ils encore en Martinique? Sur ce point la préfecture de Martinique n'est pas très explicite. Mais elle convient qu'il est possible que des occupants des bateaux de croisière, en ce moment dans nos eaux, aient échappé à la vigilance des autorités. Information non officiellement confirmée toutefois.

La préfecture explique qu'il est difficile de contrôler tous les bateaux de plaisance. Notamment depuis la fin du SXM festival à Saint-Martin la semaine dernière.


La SXM de Saint-Martin amène son lot de plaisanciers...


En effet, du 11 au 15 mars 2020, avait lieu le SXM de Saint-Martin. Ce festival de musique électro, à 600 euros le pass pour 3 jours de concerts, s'adressait surtout aux gens fortunés sillonnant la Caraïbe en bateau.

Ils sont donc arrivés à Saint-Martin en début de semaine dernière et, une fois le festival terminé, se sont retrouvés coincés dans les eaux de l'île sans pouvoir accoster dans aucun port de la Caraïbe. Tous interdisent l'accostage de nouveaux bateaux quels qu'ils soient.
 

Un débarquement de 2 membres d'équipage du Dumont D'urville


Un autre rapport de la marina de l'Étang Z'abricot rapporte un événement des plus surprenant !

En effet selon ce rapport, le dimanche 22 mars 2020, un va-et-vient d'un plaisancier mené par deux personnes, avec à son bord 2 membres d'équipage du Dumont D'urville est observé. Celui-ci tente entre 10h et 13h d'accoster sur le port de plaisance de la marina de l'Étang Z'abricot. Accès refusé par les surveillants du port. 

Mais les plaisanciers affirment détenir une autorisation préfectorale pour débarquer les 2 membres d'équipage du Dumont d'Urville qu'ils ont à leur bord, au grand port de Fort-de-France.
Ils prennent donc la direction du grand port. Là ils seront effectivement débarqués.

Le préfet avait en effet donné son accord. Ces deux personnes auraient du être débarquées le samedi 21 mars 2020 avec les 103 passagers et 21 membres d'équipage autorisés à débarquer ce jour là. Seulement ces deux membres d'équipage n'avaient pas pu sortir du Dumont d'Urville car ils n'avaient pas de billets d'avion pour le jour même.

Pour rappel, aucun cas de coronavirus n'a été détecté sur ce navire.

Mais la préfecture a préféré attendre qu'ils aient leurs titres de transports pour rentrer chez eux par avion le jour même de leur débarquement. Une mesure de protection pour éviter leur présence sur le territoire martiniquais trop longtemps.

C'est ainsi qu'ils ont été débarqués en début d'après-midi dimanche 22 mars 2020, sur le port de Fort-de-France, avant d'être acheminés vers l'aéroport. Là, ils ont pu prendre leur avion pour rentrer chez eux. 


Des témoignages de débarquements illicites dans les marinas de Martinique


La situation dans la marina du Marin, celle de l'Étang z'Abricot et celle des Trois-Ilets suscite des questions. Quelques récits de débarquements et de va-e- vient incessants nous sont rapportés.

Après vérification auprès des autorités, celles-ci confirment qu'il est possible que ces agissements soient avérés. 

Nous demandons alors les mesures qui seront prises pour contrôler les entrées et sorties des différents ports de la Martinique. À cette question, toujours pas de réponse. Le point presse de la préfecture d'hier (lundi 23 mars 2020) à 18 heures, n'a pas non plus permis de nous dire si un dispositif de surveillance des marinas est mis en place.

En attendant les mesures officielles, la vigilance de tous est donc de mise. Le mot d'ordre des autorités est bel et bien que : "toutes les activités de plaisance, de tourisme ou de loisirs nautiques, quelles qu’elles soient, sont interdites en mer".