Les travaux de désensablement du canal Levassor doivent encore se poursuivre

découverte fort-de-france
Canal Levassor
Les travaux de désensablement sont insuffisants pour permettre aux pêcheurs de naviguer sans être gênés par le sable. ©Xavier Chevalier

La réception des travaux de désensablement du Canal Levassor à Fort-de-France ne s’est pas déroulée comme prévu ce vendredi matin (12 mars 2021). Il faut curer la rivière Madame sur une distance plus importante et plus profonde pour permettre aux pêcheurs de naviguer correctement. 

Quand on regarde l'entrée du canal Levassor ce vendredi matin (12 mars 2021), l'accès par bateau semble à nouveau possible. Pourtant, lorsque Miguel, un marin-pêcheur des Trois-Îlets qui voulait se rendre à Fort-de-France a tenté de rentrer par le pont Francisco, son embarcation s'est mise à trembler à quelques mètres de l’entrée. Le moteur a, en effet, touché le sable.    

Après un rapide test avec une pagaie enfoncée dans l’eau afin de sonder la profondeur, le verdict est sans appel. À peine 50 cm de profondeur là où le moteur du bateau de Miguel a touché contre environ 1m50 sous le pont. Les bateaux ne peuvent donc pas rentrer.  

Des travaux prolongés d'une semaine


Pourtant, ce vendredi (12 mars 2021) marquait  la réception des travaux de désensablement du canal Levassor. Mais la réunion sur le site avec les services de la mairie de Fort-de-France, la DEAL, l’entrepreneur qui a effectué les travaux et des marins-pêcheurs a mis en évidence qu’il faut curer la rivière Madame sur une distance plus importante et plus profonde.

Le Canal Levassor
Le Canal Levassor est complètement bloqué par le sable. ©Xavier Chevalier


Les travaux sont donc prolongés d’au moins une semaine. Leur poursuite engendre de nouvelles difficultés. En effet, les constructions aux alentours n’ont pas laissé de place pour qu’un engin de chantier puisse passer sur la berge et ainsi désensabler depuis la rive. 
 
Une fois les travaux terminés, le sable va rester sur place afin de sécher. En effet, étant chargé d’eau de mer, un transfert immédiat détruirait les camions. Avant d’être acheminés, les déchets seront évacués du tas afin d’être jetés. Le sable propre sera revendu aux différentes entreprises martiniquaises ou donné à des associations qui en ont besoin.    

D’ici un mois, les travaux de désensablement devraient débuter au port de Volga avec le même dispositif que pour la rivière madame, à savoir une pelle mécanique à long bras qui enlève le sable depuis la rive.
Si et seulement si les travaux sont terminés au canal Levassor.