Quand le festival des petites formes s'installe à Fort-de-France

festivals fort-de-france
affiche Ina Césaire
©dr

Depuis le 13 mars 2021, le festival des petites formes de Tropiques Atrium a pris son envol à Fort-de-France et au Saint-Esprit. Cette 6è édition dédiée à Ina Césaire entend valoriser la création théâtrale dans sa diversité jusqu’au 27 mars.

Des répresentations théâtrales pour le tout public et pour les scolaires, des créations de pièces, des mises en lecture, des tables rondes, voilà pour la déclinaison de ce rendez-vous culturel.

Le public pourra en respectant les règles sanitaires dialoguer et échanger avec les comédiens

La création en vedette 

 

Malgré les conséquences de la pandémie, sept pièces sont au programme, 5 créations et deux reprises.

Il s’agit pour les organisateurs de mettre en évidence l’innovation, d'accompagner les artistes et de soutenir l'esthétique.

C’est aussi un baromètre permettant d’évaluer le cheminement théâtral caribéen et la perception de la jeunesse.

Les créations

 

"Moi dispositif Vénus" : création-performance de la comédienne metteure en scène et auteure Adeline Flaun.

La trame est la suivante, à la suite d'une crise politique, une petite île vit une rupture systémique avec de grands producteurs et des distributeurs alimentaires sous fond de restructuration sociétale.

"Ces filles-là" : création de la compagnie majorine. Tirée de l’écrit Evan Placey, cette pièce mise en scène collective par Steffy Glissant, Rita Ravier et Irène Voyatzis révèle et dénonce les silences complices face aux harcèlements en tous genres.

"Le dernier jour d’un condamné de Victor Hugo" : création de la compagnie 6th continent avec une mise en scène de José Exélis. Seul dans son cachot, surveillé par une milice faussement bienveillante, un opposant politique lutte contre les assassins de la liberté.

"Sales bêtes" : de la compagnie l’autre bord, mise en scène et scénographie de Guillaume Malasné et Rodolphe Delarue, est destinée au jeune public

La cinquième création en projection

 

La covid-19 a contraint les organisateurs a trouvé des formules pour "Entends-tu ce que je te dis, Kouté mwen titak ?" mise en scène par Daniel Brière du nouveau théâtre expérimental du Québec. La pièce a été réalisée à distance en captation vidéo.

Un projet innovant, prouesse de 4 auteurs, 2 Québécois (Gabrielle Chapdelaine et Alexis Martin) et 2 Martiniquais (Daniely Francisque et Bernard Lagier). Ils ont écrit une série de textes courts mettant en scène des râleurs, libérant la parole des codes ordinaires de la communication sociale.

Les pièces reprises sont "Mémoires d'îles" d'Ina Cesaire, avec Suzy Singa et Catherine Césaire dans une mise en scène de José Exelis et "Cyclones" de Daniely Francisque. La mise en scène est de Patrice Le Namouric.

L'éveil artistique par la lecture

 

Le festival des petites formes adapté au contexte social, soucieux de susciter des vocations s"inscrit dans la dynamique de lecture de textes d'Ina Césaire.

Ce sont des extraits de "Molokòy", "Le Général et le Prisonnier,", "La Poupée ashanti","Moi Cyrilia, gouvernante de Lafcadio Hearn".

D'autres lectures sont au programme, comme "Moi Kadhafi" de l'écrivaine martiniquaise Véronique Kanor. L'histoire d' un antillais frustré qui s’identifie à des figures anti-impérialistes. Cette mise en lecture est faite par le comédien metteur en scène Serge Abatucci.

Dédié à Ina Cesaire une auteure prolixe

 

L’ethnologue, anciennement chargée de mission à la conservation du patrimoine de Martinique pour le CNRS, est spécialisée dans l’étude des littératures orales de la Caraïbe.

Ina Césaire
Ina Césaire. ©Philippe Bourgade

Elle possède à son actif plusieurs ouvrages, des nouvelles, des contes, des romans et des pièces de théâtre.

On peut citer, "Contes de Mort et de Vie aux Antilles", "Contes de Soleil et de Pluie aux Antilles", "Contes de Nuits et de Jours aux Antilles", "Ti Jean", "Mémoires d’Isles", "Zonzon Tête Carrée".

Elle a écrit et réalisé plusieurs films ethnographiques sur la Toussaint, le Mercredi des Cendres, etc., sur les pêcheurs martiniquais et sur Noël.

 

Parolière, plusieurs artistes chantent ses œuvres : "Apre la pli" ( Pipo Gertrude) ,  "Exil" (Alpha Blondy), "Meme jou ta la" ( Jean Claude Naimro), "La vi a se an bato", "Sport national", " Albe", " Dezawa", (Ralph Thamar), "Nouveau monde" (Sam Alpha).

Programme du Week end

 

Atrium – mois de Mars

 

Vendredi 19 : Projection de la pièce : "Entends-tu ce que je te dis". - 18h30

Vendredi 19 : Lecture "Moi Kadhafi" de Véronique Kanor - 19h 30

Samedi   20 : Table ronde "La langue créole dans le théâtre martiniquais : Place et développement ?" 9-12h

Samedi   20 : Théâtre pour enfants (la Terrasse) - Sale(s) Bête(s) de Guillaume Malasné et Rodolphe Delarue 18h

Saint-Esprit -  Mois de Mars

 

Dimanche 21: Déambulation avec les étudiants de la classe théâtre et leurs professeurs - Parking du Bourg - 10h