Des fournitures d'urgence pour les sinistrés de l'ouragan Maria (2017) entreposées dans un hangar à Porto Rico

monde
Porto Rico hangar
Porto Rico, le hangar à Poncé où sont entreposés des tonnes de provisions de première necessité ©wapa
La colère monte à Porto Rico après la découverte d'un hangar rempli de vivres à Poncé, la deuxième ville du pays. Des sinistrés des deux tremblements de terre destructeurs de janvier 2020 sont tombés sur un entrepot de vivres et de matériel entreposés depuis le passage de l’ouragan Maria (2017).  
Le gouverneur de Porto Rico, Wanda Vazquez, a licencié Carlos Acevedo, son directeur du bureau de gestion des urgences. Le hangar rempli de vivres était sous sa responsabilité.

Des milliers de personnes ont fait des sacrifices pour transporter cette aide dans le sud du pays et il est impardonnable que ces ressources se retrouvent dans un hangar et non distribuées aux sinistrées” a déclaré la gouverneure Wanda Vazques.

Quelques heures plus tard le Secrétaire au Logement, Fernando Gil, et le directeur des Affaires Familiales, Glorimar Andujar, ont été limogés à leur tour. Ils étaient incapables de fournir des informations précises sur les centres de collecte et de distribution.
María Meléndez (maire de Poncé), a trouvé la situation lamentable. Depuis plusieurs jours elle demandait des moyens pour les sinistrés de sa ville. Cette aide humanitaire est stockée depuis 2 ans. Elle devait servir aux sinistrés de l'ouragan Maria qui a frappé cette île en 2017.
 

L'aide des États-Unis peine à arriver


Cette découverte intervient quelques jours après la décision du président américain Donald Trump de déclarer l'état d’urgence à Porto Rico.
Des milliards de dollars votés par le congrès américain ont été débloqués sous conditions. Porto Rico serait l’un des endroits le plus corrompu de la planète selon le président des Etats Unis.
Porto Rico Wanda Vazquez
La gouverneure de Porto Rico Wanda Vazquez ©twitter
 20 milliards de dollars ont été alloués pour la reconstruction des maisons, des écoles et des infrastructures comme le centrale électrique. Les fonds ne sont pas encore arrivés sur place.
Porto Rico sinistrés
Les sinistrés de Porto Rico ne veulent pas retourner dans leurs maisons fragilisées par les séismes ©nuevodia
À Porto Rico, 8000 sinistrés des deux tremblements de terre de janvier 2020, sont toujours dans des abris d’urgence. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live