Fruits et légumes locaux de Martinique pour combler la pénurie des produits importés

consommation
Marché Fort-de-France
Des fruits et légumes au marché Max Ransay à Fort-de-France (samedi 19 février 2022). ©Xavier Chevalier
Manger local est une évidence pour les habitués des marchés pays. D’autres préfèrent les produits importés qui auparavant coûtaient moins chers. La Covid et la guerre en Ukraine ont fait grimper les prix et même provoqué des pénuries. On peut trouver les produits frais à bon prix mais il faut chercher les bonnes affaires.

Les produits frais s’achètent en grande surface, aux marchés des fruits et légumes et même au bord des routes. Dans chaque situation, les prix varient beaucoup.

Les bons prix sont souvent chez les personnes qui vendent aux bords des routes. Certaines occupent les mêmes espaces depuis nombre d'années et elles ont établi une clientèle fidèle. 

D’autres vendent d’une manière ponctuelle, et malgré les prix intéressants, il est parfois difficile de connaître la traçabilité des produits.

Lamentin Marché couvert
L'entrée du Marché Couvert du Lamentin. ©Facebook

Dans les grands marchés couverts de chaque commune, les prix sont quasi-identiques chez tous les revendeurs.

Dans les petits marchés privés, les prix peuvent varier d’une commune à une autre. Si la démographie d’une ville est plutôt aisée, ces petits marchés peuvent demander plus cher aux clients. Dans d’autres communes où la clientèle n’est pas aussi aisée, les prix sont beaucoup plus raisonnables.

Christophene
Lorsque les produits comme les christophines sont en abondance, les prix baissent. ©Facebook

En revanche, les prix dans les marchés bios sont systématiquement plus élevés.

Par ailleurs, de plus en plus de producteurs agricoles et de coopératives, utilisent les réseaux sociaux pour vendre leurs fruits et légumes. Il y a beaucoup de bonnes affaires sur le web.

Bouclier qualité-prix

Le 30 Aout 2021, les grandes enseignes, hypermarchés, supermarchés et  superettes ont signé un nouvel accord pour une durée d’un an sur le bouclier qualité-prix qui garantit les tarifs sur plus d’une centaine d’articles.

Rayon fruits
Rayon de fruits dans un hypermarché de Martinique. ©Martinique la 1ère

Les prix sont fixes sur les produits comme les "Ti-Nains", les légumes à soupe, bouquets garnis, la banane désert locale, la laitue, le giraumon, les pommes de terre et les pommes fruits.

Peu importe le point d’achat, en cas de surabondance d’un produit frais, les prix baissent automatiquement.